Le ministère des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat a officiellement lancé officiellement ce mercredi 30 octobre 2019 les activités de l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le secteur privé (ARSP).

Au cours de la cérémonie qui a eu lieu au Romeo Golf à Kinshasa/Gombe, plusieurs personnalités ont répondu présents à cette rencontre.

L’on a noté au cours de cette rencontre la présence du vice-premier ministre chargée du Plan, représentante du Premier ministre, des députés, certains membres du gouvernement, des chefs des missions diplomatiques ainsi que des membres des conseils d’administration des entreprises du portefeuille d’Etat et des établissements publics.

Justin Kalumba Mwana-Ngongo, ministère des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat a fait savoir que l’Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le secteur privé représente un acte politique fort et traduit un patriotisme économique qu’il est personnellement prêt à assumer “sans le moindre complexe”.

Il aussi fait savoir les menaces éventuelles auxquelles seraient confrontés les services de l’ARSP et en a, d’ores et déjà, proposé des solutions en amont.

Patronnée par le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, cette initiative vient concrétiser sa vision de promouvoir l’entrepreunariat dans le secteur privé en RDC et marque un tournant décisif dans le quotidien économique et entrepreneuriale en République Démographique du Congo.

Notons qu’après les allocutions succèssivement exécutées par le directeur général de l’ARSP ainsi que par le ministre Kalumba, une protection vidéo a eu lieu pour démontrer aux acteurs de la sous-traitance les étapes d’enregistrements en ligne par l’ARSP. Puis s’en est suivi le lancement officiel des activités de l’ARSP par la vice – premier ministre chargée du Plan.

Thierry Mfundu