Des sources parlementaires annoncent que les députés provinciaux de la province de la Lomami accusent un retard de 4 mois d’impaiement de leurs émoluments par le Gouvernement central.

Comme conséquence à cette situation situation, les activités parlementaires tournent au ralenti à l’assemblée provinciale de Lomami.

“Plusieurs députés n’ayant pas pas les moyens financiers de joindre Kabinda, le chef lieu de la province. Ils sèchent les plénières et plusieurs questions qui devraient être debattues au sein de la plénière sont reportées alors que la province connaît plusieurs difficultés,” déclare un membre de la société civile locale joint par Politico.cd.

Selon les informations à notre possession, plusieurs députés ont décidé de lancer dans les jours à venir des actions de grande envergure et de grève pour parvenir à leurs fins.

Leur dernier paiement remonte à juin 2019 et depuis lors, plus rien.

Ouverte lundi 30 septembre dernier pour la séance solennelle de la session ordinaire, l’assemblée provinciale de la Lomami n’a pu se réunir à nouveau pour débattre sur le budget 2020 à déposer par le Gouvernement provincial

Toutefois, le président de l’assemblée provinciale de Lomami Valdo Tshibangu Muakas se dit confiant et espère que cette situation sera décantée au plus vite par le gouvernement central.

Thierry Mfundu