Sous la pluie, Moïse Katumbi a tenu un grand meeting au centre de la ville de Beni, annonçant son engagement à mener une opposition exigeante pour défendre les habitants de ce coin meurtri de la RDC.

La pluie n’a pas arrêté Moïse Katumbi, encore moins des centaines de ses partisans venus l’écouter dès sa descente de l’avion à l’aérodrome de Mavivi. L’opposant congolais a fait d’ailleurs le pied, entouré d’un long cortège des partisans, jusqu’au lieu du meeting.

Au Rond-Point Nyamwisi, sous la précipitation, Katumbi prend la parole, présentant d’abord ses condoléances en la mémoire des victimes des exactions: “Mes condoléances pour tout le mal qui se passe ici. Nous voyons des images horribles des personnes égorgées, ça ne doit pas continuer. J’ai appris qu’il y a d’autres personnes qu’on a tuées aujourd’hui”, dit-il.

Moïse Katumbi appelle par ailleurs la foule à soutenir l’armée qui combat ces miliciens de l’ADF. :”Ceux qui combattent les ADF avec un maigre salaire de 80 dollars sont des braves ;moi je ne saurai me battre dans ces conditions ;acclamez-le“.

L’ancien gouverneur du Katanga promet de se battre pour les habitants de Beni. “À travers une opposition exigeante,je m’engage à être votre sentinelle. Je m’active à créer un parti politique qui sera le vôtre et au sein duquel les valeurs de développement de Beni et de toute la république seront véhiculées”, ajoute-t-il.