Les propos de Ramazani Shadary, Secrétaire permanent du PPRD lors de la clôture de deux jours lors de la clôture de la matinée politique de son parti à Lubumbashi (Haut-Katanga), qui a qualifié du « régime d’impunité» le pouvoir de Félix Tshisekedi sont très mal passés dans le camp du président actuel.

« Nous n’allons pas construire un Congo émergent sous un régime décrété officiellement régime d’impunité », a dit Jeudi le Secrétaire permanent du PPRD, Ramazani Shadary.

Le PPRD est allé encore plus loin dans ses attaques contre le parti de Félix Tshisekedi en le qualifiant de manière implicite de « parti-milice».

Allusion faite sans doute aux multiples altercations entre les combattants (UDPS) et les bérets rouges (PPRD).

Plusieurs fois, les extrémistes de deux camps se sont livrés dans des combats rangés et dans les destructions méchantes des sièges des partis politiques proches.

Le porte-parole du président de la République, Kasongo Mwema Yamba Yamba, n’est pas resté de marbre face à ces propos.

Dans un tweet sur son compte Twitter, il s’est attaqué à son partenaire de la coalition FCC-CACH, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) en lui faisant volte face de sa responsabilité politique au régime de l’impunité auquel ce parti membre de la coalition au pouvoir fait allusion.

« A ce que je sache, le PPRD se traite lui-même de « régime d’impunité », puisqu’il est au pouvoir », a succinctement écrit sur twitter ce vendredi 25 octobre 2019, le porte-parole du chef de l’Etat.

Thierry Mfundu

1 comment

  1. Il est surtout etonnant que Shadary le coup sur coup et maitre des berets rouge avec a sa tete mr chaleur reconnu comme un milicien criminel bien arme dans toutes les manifestations et bruleur des sieges des partis d’opposition, qu’il soit celui qui accuse mensongerement l’udps qui ne revendique que dans la rue.

Comments are closed.