RDC: La coalition de Fayulu fait preuve “d’escroquerie et duperie politique”, accuse un groupe parlementaire Katumbi

Lire à la une

Au moins 1 million 400 mille smartphones et tablettes seront produits en RDC par an

Le ministre de l'industrie Julien Paluku Kahongya en séjour au Royaume Uni aux côtés du chef...

RDC: Mabunda réplique à Tshisekedi et brandit la menace de la “destitution”

A la menace de dissolution du parlement, Mabunda oppose à Tshisekedi la destitution. La présidente de l'Assemblée...

A la menace de dissolution du parlement, Mabunda oppose à Tshisekedi la destitution

La présidente de l'Assemblée nationale Jeannine Mabunda a réagi aux propos du président de la République Félix...
- Publicité-

“La Dynamique pour la vérité des urnes doit être cohérente avec elle-même et admettre qu’elle n’est pas concernée par la désignation du porte-parole de l’Opposition”, affirme le groupe parlementaire MS-G7.

Le groupe parlementaire MS-G7 a demandé ce vendredi 18 octobre à la Dynamique pour la vérité des urnes (DVU) d’être cohérente avec elle-même et admettre qu’elle n’est pas concernée par la désignation du porte-parole de l’opposition.

Car selon ce groupe parlementaire, la DVU association informelle et sans statut légal, ne reconnait pas l’existence d’une opposition légale au motif que les résultats des élections du 30 décembre 2018 proclamés par la CENI n’ont pas été conformes à la vérité des urnes.

N’est ce pas de l’escroquerie politique et de la duperie que, d’un côté, nier l’existence des institutions et, de l’autre, maintenir ses élus au Parlement ainsi que dans les assemblées provinciales et exiger la création d’un «Conseil national des reformes institutionnelles» qui cohabiterait avec les mêmes institutions que l’on conteste?“, s’interroge t-il.

Il a par ailleurs notifié que Lamuka a toujours dénoncé le non respect de la vérité des urnes par la Commission Electorale Nationale Indépendante et la Cour constitutionnelle mais n’a jamais nié l’évidence de l’existence des institutions ni demandé à ses élus de se retirer des assemblées délibérantes.

Vouloir donc opposer les Groupes parlementaires à la plateforme politique Lamuka serait chercher sournoisement à l’affaiblir par la zizanie interne et faire le jeu du camp adverse que l’on prétend, pourtant, combattre“, précise t-il.

Notons que le Groupe parlementaire MS-G7 a réagit par rapport à la lettre de la Dynamique pour la vérité des urnes adressée à la Présidente de l’Assemblée nationale et au Président du Sénat concernant la désignation du Porte-parole de l’Opposition.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

- Publicité -
- Publicité-

Les + récents

Au moins 1 million 400 mille smartphones et tablettes seront produits en RDC par an

Le ministre de l'industrie Julien Paluku Kahongya en séjour au Royaume Uni aux côtés du chef...

La RDC et la société anglaise BBOXX signent un protocole d’accord sur la fourniture d’électricité à 10 millions des congolais

La République Démocratique du Congo, à travers le ministre des Ressources Hydrauliques et de l'Electricité sous la supervision du président congolais, Félix...

RDC: Mabunda réplique à Tshisekedi et brandit la menace de la “destitution”

A la menace de dissolution du parlement, Mabunda oppose à Tshisekedi la destitution. La présidente de l'Assemblée nationale Jeannine Mabunda a réagi...

A la menace de dissolution du parlement, Mabunda oppose à Tshisekedi la destitution

La présidente de l'Assemblée nationale Jeannine Mabunda a réagi aux propos du président de la République Félix Tshisekedi tenus à Londres, préconisant...

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme va effectuer une visite officielle en RDC du 23 au 25 janvier 2020

Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme va effectuer une visite officielle en République Démocratique du Congo du 23 au 27 janvier 2020.

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join