l'info en continu

Gratuité de l’enseignement primaire: « le plus important c’est la volonté d’un homme d’Etat à faire avancer les choses » (Jacquemain Shabani )

- Publicité-

Invité sur les antennes de Télé 50 afin de répondre sur les annonces du Chef de l’Etat à Bukavu, Jacquemain Shabani, président de la Commission Electorale Permanente de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(CEP-UDPS) a salué la ferme volonté politique du Président de la République Félix Tshisekedi de respecter sa promesse de campagne sur la gratuité de l’enseignement de primaire.

« C’est une promesse de campagne du Président Félix Tshisekedi. Homme de parole, il réalise ses promesses. C’est vrai que c’est un chantier complexe à réaliser. Mais en politique, le plus important est d’abord la volonté d’un homme d’Etat à faire avancer et à faire changer les choses. Et le Président Félix Tshisekedi est en train de le démontrer, de le prouver; le train est en marche. » explique-t-il.

- Publicité-

S’agissant des réclamations salariales de certains enseignants, Shabani préconise le dialogue entre différents acteurs du secteur de l’éducation et rappelle que ce problème présent dans quelques écoles de grandes villes du pays est une conséquence de la violation habituée de l’article 43 de la constitution consacrant la gratuité de l’enseignement primaire.

« Il y a des mécontentements dans certaines écoles, surtout dans les grandes villes. Mais dans l’ensemble, ça se passe bien. Un salaire a été fixé, la paie s’organise. Le ministère des finances a communiqué suffisamment là-dessus le week-end passé. Comme je l’ai dit les difficultés sont enregistrées au fur et à mesure et elles seront réglées. Nous avons fait plusieurs années en train de violer cette disposition constitutionnelle et pour certains cette violation est devenue naturelle » ajoute ce haut cadre du parti présidentiel.

Maitre Jacquemain Shabani appelle les uns et les autres à la solidarité et d’éviter des chamailleries politiciennes sur cette option prise par le Chef de l’Etat au regard de l’avenir des enfants du Congo.

Pour lui, Félix Tshisekedi est entrain « de démontrer que le train est déjà en marche. »

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU