L’Association congolaise pour l’accès à la Justice, ACAJ en sigle, demande au Procureur général près de la cour de cassation d’ouvrir une enquête exhaustive en urgence sur le détournement de 15 millions de USD et affaires connexes.

Dans sa lettre au procureur général, l’ACAJ qui en date du 20 septembre 2019 avait déjà l’ouverture d’une enquête pour l’utilisation de la somme de 100.000.000 USD au lieu de se limiter seulement aux 15 millions de USD, demande aussi au procureur sur 3 autres dossiers selon les pièces en sa possession.

ACAJ fait état “d’un détournement de la somme de 2.411.157 USD allouée aux petites sociétés pétrolières congolaises, et que celle de 25.881.315 USD perçue par les sociétés d’entreposage SEP-CONGO, SOCIR et SPSA-COBIL SA relève d’artifices criminels pour enrichir un groupe d’individus au préjudice de l’État congolais.”

La RAWBANK est aussi visée par l’ACAJ qui demande au procureur général d’enquêter sur cette banque qui selon elle, ” a autorisé le paiement des chèques comportant plusieurs millions de dollars en un seul jour, car ce comportement équivaut à un blanchiment d’argent.”

L’ACAJ et ses différents partenaires se disent mobilisés pour jusqu’à ce que les auteurs et complices de ces actes de corruption et détournement de deniers publics soient identifiés et jugés par une juridiction compétente.

Notons que dans la même optique, le Comité Laïc de Coordination prévoit une marche le 19 octobre prochain contre a corruption, l’impunité et l’impuissance de la justice.

Thierry Mfundu