C’est le média en ligne Crime Russia qui fait cette révélation dans un article publié le samedi 12 octobre sur son site internet. Vladimir Sadovnichy, qui serait l’un des deux pilotes russes de l’Antonov 72 de l’armée congolaise, a été condamné à 8 ans et demi de prison au Tadjikistan pour trafic de contrebande, franchissement illégal de la frontière et violation des règles de transport international.

Le pilote militaire russe Vladimir Sadovnichy, libéré en 2011 d’une prison tadjike, est décédé lors de l’écrasement de l’avion An-72 dans l’est de la République démocratique du Congo. Cela a été rapporté par l’ambassade de Russie à Kinshasa“, affirme le média russe.

Vendredi, des diplomates russes, cités par plusieurs médias, ont en effet révélé que des membres de l’équipage russes seraient à bord de cet avion qui a disparu du radar et s’est écrasé dans l’Est la RDC. “Nous avons découvert que les citoyens russes dont les noms étaient établis figuraient parmi les membres de l’équipage“, a déclaré Natalya Kononova, responsable de l’agence de presse officielle RIA Novosti, citée par un responsable de l’ambassade de Russie en RDC.

Selon les services diplomatiques, cités par CrimeRussia.com, outre Sadovnichy, un autre Russe, Vitaly Shumkov, était à bord de l’avion cargo. Les travaux de recherche et de sauvetage sur le site de l’accident sont en cours.

En 2011, Vladimir Sadovnichy a été condamné à 8 ans et demi de prison au Tadjikistan pour trafic de contrebande, franchissement illégal de la frontière et violation des règles de transport international. Plus tard, la peine a été révisée et Sadovnichy a été libéré par amnistie“, révèlent nos confrères russes.