Invité de la rédaction sur Top Congo FM, Martin Fayulu dit être convaincu que le président de la République Félix-AntoineTshisekedi travaille pour son prédécesseur Joseph Kabila.

Félix Tshisekedi passe partout pour aller demander aux pays qui ont sanctionné Kabila et les Kabilistes d’arrêter avec les sanctions. Donc, il travaille pour Kabila. il a dit qu’il absout tous les péchés de kabilistes“, a-t-il dit au cours de son passage sur Top Congo FM.

Martin Fayulu reste convaincu que c’est Kabila qui exerce le pouvoir et que Félix Tshisekedi est juste un numéro qu’on a placé pour travailler à la place et pour le compte de Kabila.

S’agissant des voyages de Félix Tshisekedi à l’étranger, Martin Fayulu estime qu’il s’agit d’une quête permanente de la légitimité et au fait que Felix Tshisekedi ne se soucie pas de ce pays.

“Si vous êtes Président de la République, comment pouvez-vous faire 18 ou 20 jours à l’extérieur du pays sans se soucier de ce pays?”, a-t-il affirmé.

Et de poursuivre:

 “À la fin de la journée, [Félix Tshisekedi], c’est un monsieur qui cherche la légitimité en dehors du pays et veut se faire aimer. Mais, c’est les urnes qui parlent. C’est quelqu’un qui cherche la légitimité. C’est quelqu’un qui est usurpateur. Je sais qu’il dit que ça lui fait mal, il n’a qu’à se repentir il n’a qu’à demander pardon. Je parle de la vérité et de la réalité”.

Se considérant toujours comme le Président légitimement élu du pays, le président de l’ECIDE rappelle que l’ancien chef de l’État Joseph Kabila lui a volé la victoire comme il a fait à Bemba en 2006, à Etienne Tshisekedi en 2011 et “en 2018 c’est Martin Fayulu, mais c’est Kabila qui exerce le pouvoir”, a-t-il indiqué.

Membre de la coalition Lamuka et initiateur de la dynamique pour la vérité des urnes, Martin estime à propos du sacre de Mgr Fridolin Ambongo comme cardinal de la RDC que c’est dernier est un père spirituel pour les Congolais mais “Il a toujours dit que nous sommes là où nous sommes, la situation est telle qu’elle est, mais c’est Fayulu qui a été élu et voté par les Congolais. C’est un homme qui continue à marteler sur la vérité. Nous devons tous le suivre”, ajoute-t-il.

En ce qui concerne son combat pour la vérité des urnes, le député national élu de Lukunga se dit engager définitivement au triomphe de ce combat jusqu’à l’éclatement de la vérité.

“Je continue. Je fais des meetings. Je continue à réclamer la vérité des urnes avec tous les Congolais parce qu’ils veulent la vérité. C’est la vérité qui triomphe”, insiste-t-il.

Face à ceux qui estiment que mener ce combat est perdu d’avance, Martin Fayulu ne s’avoue pas vaincu.

Il indique que “ce n’est pas tard. La vérité n’a pas de temps. Elle finit toujours par triompher”.

Il affirme en outre que son discours n’a pas changé contrairement à ce qui se dit. 

“J’ai toujours planté des arbres. J’ai toujours fait le salongo [travail individuel ou collectif d’assainissement de l’environnement]. Ça veut dire quoi républicain? Le discours que nous tenons, c’est le discours du peuple congolais, de la vérité et contre le mensonge. Vous pouvez tout faire mais vous serez toujours rattrapé par la vérité”, a-t-il conclu son intervention.

Thierry Mfundu

2 comments

  1. Fayulun gd troubadour, un reveur et tout simplement ridicule. Un homme sans une aucune coherence ds ses discours. Les congolais auraient regrette amerement s’ils tomaient ds l’ereur satinique des maffiossi de Geneve de porter leur choix sur criminel qui lui croit pouvoir se legitimer par la dance, les mensonges et l’euforie. Tu plante un palmier pres d’un mur de maison c’est ca etre soucieux de l’environnement. Un incapable en mobilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *