Le chef milicien du groupe armé CODECO qui sème la désolation en Territoire de Djugu veut se rendre aux autorités. D’après les sources sécuritaires, Martin Ngujolo et certains de ses hommes se sont installés depuis dimanche dernier dans la localité de Jiba en secteur de Walendu Pitsi dans le territoire de Djugu. Ce mouvement fait suite aux contacts initiés le gouvernement provincial avec ce groupe armé.

Selon des sources locales et sécuritaires, les hommes de NGUDJOLO exigent que les autorités répondent à leur cahier de charge avant de se rendre.

Les sources sécuritaires citées par plusieurs médias indiquent que ces hommes sont estimés à environ 500 personnes et sont venus de leur bastion situé dans les environs de la fameuse forêt de Wago.

Ces assaillants exigent notamment leur prise en charge alimentaire par le gouvernement provincial dans leurs lieux de cantonnement.

Dans leur cahier de charge adressé il y a plus d’une semaine au gouverneur de province, ils sollicitaient l’amnistie et la reconnaissance de grades de leurs leaders.

Côté gouvernement provincial on rapporte que les contacts sont en cours pour persuader Ngujolo et ses hommes à déposer les armes.

L’engagement de la milice CODECO à déposer les armes et adhérer au processus de paix est accueilli avec joie par la majorité des habitants du territoire de Djugu, victimes des atrocités de cette milice.

Le Territoire de Djugu fait face aux atrocités liées à la lutte armée que mène la milice CODECO dans ce territoire depuis plus d’un an. Une situation qui a poussé des milliers d’habitants à quitter leur village dont la plupart vivent dans les camps de déplacés installés dans la ville de Bunia.

Andy Kambale Matuku

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *