Debut ce lundi 07 octobre du contrôle d’identification des occupant du site dit « Anciens combattants » dans la commune de Kisenso, à Kinshasa, indique l’Etat-major général des FARDC dans un communiqué signé par le général major Jean-Pierre Bongwangela, adjoint en charge de l’administration et logistique parvenu vendredi à la presse.

Cette opération de contrôle sera menée par les inspecteurs des FARDC commis à cette tâche.

“Cette mesure s’adresse à toute personne civile, militaire ou policière ayant construit ou occupé un lopin de terre dans ledit site afin qu’elle prenne des dispositions quent à ce,” peut on lire dans le dit communiqué.

Pour ce, l’État-major général des FARDC a adressé une mise en garde sévère aux récalcitrants qui, selon ce communiqué, ne s’en prendront qu’à eux-mêmes.

Notons que le site dit “anciens combattants” dans la commune de Kinsenso est occupé par plusieurs constructions anarchiques.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *