La présidente de l’Assemblée nationale de la RDC, Mme Jeanine Mabunda a échangé ce vendredi 04 octobre avec le président du Fonds international de développement agricole (FIDA), Gilbert Fossoum Houngbo en marge en séjour à Rome pour assister à la création du cardinalat de Mgr Fridolin Ambongo rapporte l’ACP.

La coopération notamment le soutien des projets agricoles en RDC a été au centre des échanges entre les deux personnalités.

Selon Gilbert Fossoum Houngbo, leur entretien a tourné autour des axes de coopération entre la RDC et la FIDA pour mieux répondre, au plus tôt, aux attentes très élevées de la population congolaise, autour de 4 projets qui ont été passés en revue dont un programme autour de 150 millions de USD.

« Je retiens la détermination du Parlement de mettre l’axe sur le développement : comment on peut utiliser l’agriculture, non seulement la production mais aussi la transformation, tout en ayant la technologie et de développer l’agriculture soucieuse de la question climatique afin d’encourager les jeunes de créer des entreprises et du travail pour eux-mêmes et le pays », a-t-il dit.

Et d’ajouter:”La FIDA finance déjà plusieurs projets agricoles en RDC.”

Jeanine Mabunda pour sa part, estime que l’investissement du FIDA en RDC peut contribuer au développement de l’entrepreneuriat agricole des jeunes congolais.

« Nous pensons que les agences comme le FIDA, à Rome, qui sont concentrées à investir sur la personne rurale peuvent être des éléments de réponse. Nous avons eu des échanges d’expérience où nous avons parlé d’agriculture, pas l’agriculture comme un concept théorique, mais comme une façon de créer des entreprises agricoles, avec des outils technologiques performants qui s’adressent aux jeunes entrepreneurs. C’est pour aller vers une coopération plus agissante entre le FIDA et la RDC, une coopération opérationnelle, tournée vers la lutte contre la pauvreté, la lutte contre la faim et la jeunesse demandeuse d’emploi, au travers des chaînes de valeur de l’agriculture », a-t-elle affirmé.

Il sied de noter que le FIDA est agence du système des Nations Unies fondée en 1977 dans le sillage de la Conférence mondiale de l’alimentation, réunie à Rome en 1974. La mission unique du FIDA est d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition et d’œuvrer pour que les populations rurales, femmes et hommes, se libèrent de la pauvreté.
 

Thierry Mfundu