L’ex gouverneur de la province du Kasaï Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji est pointé du doigt dans le dossier de réhabilitation du directeur général de la société Minière de Bakwanga (MIBA),Albert Mukina Kanda Kanda par le ministre de portefeuille.

Le président du conseil d’administration de cette entreprise publique Dieudonné Mbaya, qui se réserve de tout commentaire pour le moment, voit une main noire de certains politiciens derrière cette décision.

Avant la décision du ministre Kuetu Nyimi, le député national Ngoyi Kasanji élu de la circonscription électorale de Mbujimayi a été reçu en audience par ce dernier et la question liée à la relance de la minière de Bakwanga a été évoquée.

Depuis un certain moment, les torchons brilles entre le président de Sanga Balende et Mbaya Tshiakany.

Pour rappel,le directeur général de la MIBA a été révoqué de son poste par le conseil d’administration après une session tenue du 25 au 27 dernier à Kinshasa suite aux incohérences et ses limites dans la gestion courante de la société.

Pour sa part, le ministre de portefeuille Clément Kuetu a,dans un accusé de réception daté du 1er octobre 2019 annulé la décision du conseil d’administration de la MIBA tout en motivant sa réplique par le fait que la révocation du DG Albert Mukina,a été prise en violation des statuts de cette entreprise du diamant basée dans la province du Kasaï Oriental au cent de la République Démocratique du Congo.

Daniel Ilunga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *