Plusieurs réactions fusent à la suite à l’appel du président de l’association congolaise pour l’accès, ACAJ, au procureur près la Cour Constitutionnelle, d’ouvrir une enquête sur les patrimoines du président de la République honoraire Joseph Kabila et ses premiers ministres.

La dernière en date est celle de Jean-Bertrand Ewanga, cadre d’Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi.

Ce dernier trouve inopportune cette démarche du président de l’ACAJ.

Dois-je féliciter ONG ACAJ pour sa plainte contre Joseph Kabila et cie ? Pas opportun! Au moment où Félix Tshisekedi en coalition avec FCC se bat pour consolider son pouvoir, c’est irresponsable de provoquer de telles polémiques au risque d’exposer le pays à la déstabilisation“, a indiqué JB Ewanga sur son compte twitter.

Dans un message parvenu ce mercredi 02 octobre à la presse, L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) a demandé au Procureur Général près de la Cour Constitutionnelle d’ouvrir une “enquête” sur “les patrimoines du président honoraire, Joseph Kabila et ses anciens ministres”.

ACAJ accuse plusieurs membres du gouvernement Kabila de ne pas avoir déclaré leur patrimoine à la fin de leur mandat.

“Ils ne veulent pas le faire pour dissimuler leur enrichissement illicite et ne pas payer d’impôts conséquents au fisc”, peut on lire dans la lettre d’ACAJ.

Georges Kapiamba a appelé le procureur de “contraindre par tous les moyens de droit et/ou à les poursuivre en cas d’obstruction, rébellion et autres infractions” si ces derniers ne veulent obtemperer face à la loi.

Thierry Mfundu