Faisant le tour de la situation des entités décentralisées au Conseil des ministres du 27 septembre 2019, le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur Gilbert Kankode a évoqué la situation politique dans la province du Kongo central, où le procureur général de la République près la Cour de cassation a demandé à l’Assemblée provinciale d’autoriser des poursuites judiciaires contre le gouverneur Atou Matubuana dans l’affaire de scandale sexuel.

Gilbert Kankode a “informé le Conseil du rejet par l’Assemblée provinciale du Kongo central de la proposition de mise en accusation du gouverneur, à l’occasion de l’examen du réquisitoire du procureur général près la Cour de cassation“.

Ce rejet, a poursuivi le vice-premier ministre, ” a provoqué ça et là des manifestations ou des réactions d’approbation ou d’indignation dans cette province. La situation est actuellement calme sur toute l’étendue de la province“.

Se prononçant sur le réquisitoire de Flory Kabange Numbi, 19 députés provinciaux ont voté pour et 21 contre la traduction en justice du gouverneur Atou Matubuana dans l’affaire de scandale sexuel impliquant directement son assistante Mimy Muyita et son adjoint Justin Luemba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *