Au cours de son interview sur Jeune Afrique, Martin Fayulu, opposant au président Félix Tshisekedi et membre de la coalition Lamuka, souhaite la tenue des élections anticipées avant 2023.

Cela étant dit, nous, les leaders de Lamuka, nous réclamons l’organisation d’élections anticipées. Donc notre échéance n’est pas 2023. C’est le sens de la proposition de crise qui a été élaborée autour du Haut Conseil national des réformes institutionnelles,” a-t-il affirmé sur Jeune Afrique.

Face à ceux qui l’accusent de ne pas avoir de position fixe et de voguer des contradiction en contradiction, Martin Fayulu persiste et signe: “ je mets quiconque au défi de trouver des contradictions entre mes différentes positions. Je ne vais pas au gré de vent.”

S’agissant des critiques suscitées dans son propre camp politique par sa proposition de sortie de crise, Martin Fayulu dit s’appuyer sur la volonté du peuple qui veut des élections crédibles et transparentes.

Je ne vais pas commenter. Il faut suivre le peuple, qui veut des élections crédibles et transparentes. Quand on dit vouloir faire de la politique, que l’on est un leader et que l’on croit à un certain idéal, il faut tenir des propos conformes à son engagement. Et si l’on signe un document, c’est que l’on est engagé. Je mets quiconque au défi de trouver des contradictions entre mes différentes positions. Je ne vais pas au gré du vent,” a-t-il indiqué.

Notons que la proposition de sortie de crise de Martin Fayulu prévoit l’instauration d’un Haut Conseil national des réformes institutionnelles qui sera chapeauté par lui et qui aura la tâche de reformer les principales institutions de la République et de lutter contre la corruption.

Félix Tshisekedi restera président de la République pendant une courte transition de deux ans jusqu’à la tenue des élections crédibles et transparentes.

Thierry Mfundu

2 comments

  1. “La vérité d’un homme ne peut se reconnaitre que dans ses contradictions” Jacques Chancel

    Les quelques contradictions de Fayulu:

    1. Vous avez dit de la machine à voter qu’elle était “La machine à voler les élections” mais aujourd’hui vous pensez avoir gagné les élections avec cette même machine. Un certain monsieur Paul avait une calculatrice cassée mais était convaincu et s’agitait beaucoup d’avoir la meilleure réponse de tous avec cette calculatrice et beaucoup avaient avec raison choisi de l’ignorer tout simplement. On ne met pas aujourd’hui la seule poule que l’on possède dans la casserole pour préparer son diner et espérer avoir une omelette le lendemain.

    2. Vous aviez dit avant les élections que la Cour constitutionnelle était corrompue mais vous n’avez pourtant pas hésité de vous présenter devant cette Cour en priant que le chemin à la présidence puisse être très court et doux ; vous n’étiez donc pas préparé à prendre le long et laborieux chemin d’un homme qui se bat pour un grand idéal sans les contradictions dont on reconnait les grands hommes qui tiendraient ferme devant leurs convictions et ne tomberaient devant l’appât du gain.

    3. Président Felix devait être le candidat automatique de l’opposition par sa carrure politique et vous l’avez piégé à Genève. Mais comme Dieu ne dort pas vous avez perdu. Aujourd’hui vous courrez le monde pour faire croire à qui veut vous entendre que vous avez été volé de votre victoire ; le voleur volé ? `

    4. Vous parlez du peuple comme si vous le connaissiez et l’aimiez; Vous parlez de respecter la voix de la majorité de ce peuple, sous-entendant qu’elle est la preuve de l’amour qu’il vous a montré et de ce qu’il reconnait en vous; et pourtant vous et Mozito possédez plusieurs maisons; Combien d’enfants de rue avez-vous hébergés pour nous convaincre que ce n’est pas un amour à sens unique et qu’ils ne sont pas que des marches pieds vers votre gloire? A quel grand projet avez-vous contribué découlant de tous les contacts que vous avez fait à travers le monde pour soulager la misère de quelques un de vos compatriotes au lieu de diriger tout votre effort vers l’embellissement de votre image pour le pouvoir et de casser l’effort qui est en train d’être fait pour eux aujourd’hui et sans pitié aucune de leur sort ; Pourquoi choisissez-vous le pouvoir au lieu de ce peuple ?

    5. Pourquoi vous acharnez -vous sur une personne et ne parlez jamais de la machine de 37 ans faites de membres solides formés aux idéaux d’un parti assis à travers tout le pays, donc méritant de gouverner et sa victoire, et ne prenez pas le temps de regarder en arrière et vous rendre compte que vous n’avez formé aucun membre sur vos idéaux donc ne pouvait pas gouverner et que par conséquent l’honnêteté politique exigerait que vous vous concentriez plutôt d’abord sur cette tâche et ne pas bruler les étapes. En effet, d’où alliez-vous puiser vos cadres pour assoir votre travail et impacter votre vision ? A moins que vous ne pensiez que l’association de fortune de quelques parti organisée à Genève et qui ne vous laisserais que comme rôle celui d’être leur marionnette, n’ayant aucune base à vous propre, aurait fait l’affaire. Il faut commencer par enlever la grosse paille dans votre œil pour pouvoir voir clairement.

  2. “La vérité d’un homme ne peut se reconnaitre que dans ses contradictions” Jacques Chancel
    Les quelques contradictions de Fayulu:
    1. Vous avez dit de la machine à voter qu’elle était “La machine à voler les élections” mais aujourd’hui vous pensez avoir gagné les élections avec cette même machine. Un certain monsieur Paul avait une calculatrice cassée mais était convaincu et s’agitait beaucoup d’avoir la meilleure réponse de tous avec cette calculatrice après calculs et beaucoup avaient avec raison choisi de l’ignorer tout simplement. On ne met pas aujourd’hui la seule poule que l’on possède dans la casserole pour préparer son diner et espérer avoir une omelette le lendemain.

    2. Vous aviez dit avant les élections que la Cour constitutionnelle était corrompue mais vous n’avez pourtant pas hésité de vous présenter devant cette Cour en priant que le chemin à la présidence puisse être très court et doux ; vous n’étiez donc pas préparé à prendre le long et laborieux chemin d’un homme qui se bat pour un grand idéal sans les contradictions dont on reconnait les grands hommes qui tiendraient ferme devant leurs convictions et ne tomberaient devant l’appât du gain.

    3. Président Felix devait être le candidat automatique de l’opposition par sa carrure politique et vous l’avez piégé à Genève. Mais comme Dieu ne dort pas vous avez perdu. Aujourd’hui vous courrez le monde pour faire croire à qui veut vous entendre que vous avez été volé de votre victoire ; le voleur volé ? `

    4. Vous parlez du peuple comme si vous le connaissiez et l’aimiez; Vous parlez de respecter la voix de la majorité de ce peuple, sous-entendant qu’elle est la preuve de l’amour qu’il vous a montré et de ce qu’il reconnait en vous; et pourtant vous et Mozito possédez plusieurs maisons; Combien d’enfants de rue avez-vous hébergés pour nous convaincre que ce n’est pas un amour à sens unique et qu’ils ne sont pas que des marches pieds vers votre gloire? A quel grand projet avez-vous contribué découlant de tous les contacts que vous avez fait à travers le monde pour soulager la misère de quelques un de vos compatriotes au lieu de diriger tout votre effort vers l’embellissement de votre image pour le pouvoir et de casser l’effort qui est en train d’être fait pour eux aujourd’hui et sans pitié aucune de leur sort ; Pourquoi choisissez-vous le pouvoir au lieu de ce peuple ?

    5. Pourquoi vous acharnez -vous sur une personne et ne parlez jamais de la machine de 37 ans faites de membres solides formés aux idéaux d’un parti assis à travers tout le pays, donc méritant de gouverner et sa victoire, et ne prenez pas le temps de regarder en arrière et vous rendre compte que vous n’avez formé aucun membre sur vos idéaux donc ne pouvait pas gouverner et que par conséquent l’honnêteté politique exigerait que vous vous concentriez plutôt d’abord sur cette tâche et ne pas bruler les étapes. En effet, d’où alliez-vous puiser vos cadres pour assoir votre travail et impacter votre vision ? A moins que vous ne pensiez que l’association de fortune de quelques parti organisée à Genève et qui ne vous laisserais que comme rôle celui d’être leur marionnette, n’ayant aucune base à vous propre, aurait fait l’affaire. Il faut commencer par enlever la grosse paille dans votre œil pour pouvoir voir clairement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *