Zacharie Ne Muanda Nsemi, député honoraire de Funa annonce qu’il se rendra dès ce lundi 23 septembre au parlement pour toucher sa pension.

“[Je vais aller] au Parlement pour toucher ma pension. Tous les députés reçoivent une pension au Parlement. [Je vais aller] toucher ma pension lundi“, annonce Ne Mwanda Nsemi sur Top Congo FM.

Celui qui se considère comme le commandant en chef indique que le desordre entretenu actuellement à tous les niveaux vont bientôt prendre fin “Nous allons bientôt mettre fin à la récréation qui dure trop en RDC“, a-t-il laissé entendre.

S’agissant de l’affaire du présumé viol de l’assistante du Gouverneur Atou Matubuana, Madame Mimi Muyita par le Vice-gouverneur Justin Luemba, le leader du mouvement mystico-religieux Bundu Dia Kongo estime que Atou Matubuana est victime d’une cabale montée contre lui.

“Ce n’est pas le gouverneur qui a commis l’infraction. Qu’on laisse le gouverneur Atou [Matubuana] tranquille. Ce qu’on fait là-bas, c’est une cabale”, dénonce Ne Mwanda Nsemi. 

Pour Ne Muanda Nsemi, tout ce qui concerne Atou Matubuana doit être discuté avec lui et c’est lui qui appréciera pour la suite des choses.

” Que les députés provinciaux forment une délégation et viennent me voir. Et je vais apprécier”, affirme le leader de Bundu dia Mayala sur Top Congo FM.

Ne Mwanda Nsemi qui se considère comme “le Leader du Kongo central”, prévient que si les choses ne se passent pas comme il le souhaite, il va informer le Conclave des ancêtres bantous.

“Prenez ça très au sérieux, je vais informer le Conclave des ancêtres bantous”, a-t-il dit.

S’adressant aux députés provinciaux du Kongo central que la province a un Guide: c’est Ne Mwanda Nsemi qui a été sacré par les ancêtres bantous.

“Le Kongo central n’est pas veuf. Il a un leader”, a-t-il conclu.

Suspendus et Interdits de quitter le territoire national pour des raisons d’enquêtes, Atou Matubuana et Justin Luemba ont finalement été autorisés par le Vice premier Ministre en charge de l’Intérieur à se rendre au Kongo central pour assister à la session extraordinaire de l’Assemblée provinciale qui doit statuer sur la réquisition du procureur Général près de la cour de cassation.

Thierry Mfundu