Le président de la République Félix Tshisekedi a accordé une longue interview à l’émission “l’international” coproduite par Tv5 monde et le journal Le Monde ce 21 septembre 2019. Il a été notamment interrogé sur sa politique à l’égard des crimes, économiques y compris, commis sous le régime passé de Joseph Kabila.

S’il y a des instances spécialisées en cela, on s’y penchera mais je n’ai pas à fouiner dans le passer pour cela. Moi je ne ferai pas ce travail là d’aller fouiner dans le passé. J’ai trop de travail qui m’attend. Je n’ai pas de temps de m’attarder sur cela. Les congolais veulent des réponses à leurs questions sur la pauvreté parce qu’ils savent qu’ils ont un pays riche. Ce n’est normal qu’ils vivent dans la pauvreté“, a-t-il déclaré.

Tout de même, Félix Tshisekedi considère le passé du pays qu’il dirige et a décidé d’avancer avec ceux qui se sont moins salis, pourvu que les congolais trouvent leur compte dans sa gouvernance.

On doit repartir avec les uns et les autres, ceux qui ne se sont pas trop compromis, qui ne choquent pas la population, en se disant que si vous aviez commis certaines bevues dans le passé, c’est le temps de se racheter et de montrer un nouveau visage au peuple“, considère-t-il.

Le premier gouvernement sous son quinquennat est composé à 71% des personnes qui n’ont jamais été ministre de toute leur carrière politique. Il inclut notamment les jeunes, les femmes et les personnes vivant avec handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *