Les enquêtes de l’Inspection générale des finances vont se poursuivre, annonce son Secrétaire général Victor Batubenga . “Kamerhe les a suspendus mais le chef de l’Etat m’a dit que les enquêtes se poursuivraient”, a déclaré par téléphone Victor Batubenga, chef de l’IGF, à l’agence américaine Bloomberg.

M. Batubenga a en effet rencontré le président Félix Tshisekedi le week-end dernier. Au début du mois, il avait accusé les services de la présidence de l’avoir menacé, s’opposant à ses enquêtes initiées autour des dépenses publiques depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi au pouvoir. «Il [Le président Tshisekedi] m’a dit que nous ferions notre travail en toute indépendance et que nous inspecterions tous les ministères», a-t-il déclaré à nos confrères américains.

Dans un tweet, le porte-parole du président Tshisekedi a confirmé que la réunion avait eu lieu et que le président soutenait le travail de Batubenga.

Le soutien aux enquêtes de l’IGF par le président Tshisekedi est un désaveu pour Vital Kamerhe, qui s’y opposait pourtant au nom du président congolais.

Le 9 septembre, le directeur de cabinet de Tshisekedi, Vital Kamerhe, a été cité par Jeune Afrique, affirmant qu’il avait suspendu l’enquête sur les dépenses du gouvernement. Kamerhe a décrit l’enquête comme un acte de «rébellion administrative» sans l’autorisation de la présidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *