25.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

jeudi, février 27, 2020
Publicité

Ouverture du procès en flagrance sur la tentative du meurtre à Kolwezi

La cour militaire du Lualaba a ouvert ce mardi 17 septembre à Kolwezi le procès en flagrance sur la tentative de meurtre au night club Six Seven contre les proches du ministre provincial des infrastructures du Haut-Katanga, Miguel Katemb Kashal, impliqués dans la tentative de meurtre d’un motard.

Trois hommes en uniforme parmi lesquels ses deux gardes du corps et un sergent de la garde républicaine sont poursuivis pour violation de consigne et tentative de meurtre.

Le 4ème prévenu est un civil du nom de Mumba Étienne, ami au ministre, qui aurait tenté d’embarquer la serveuse Armanda Mukwele travaillant pour le compte du night club Six Seven.

Contrairement à certaines allégations, la cour militaire du Lualaba a identifié le ministre provincial des infrastructures du Haut-Katanga, Miguel Katemb Kashal, comme renseignant et non pas comme prévenu dans ce procès.

Le prévenu Njoko Ruphin, qui avait ouvert le feu contre le motard, a expliqué que le ministre Miguel Katemb Kashal n’était pas sur place lors du déroulement des faits.

D’autres témoignages racontent que Miguel Katemb Kashal était dans sa chambre d’hôtel pendant le déroulement de l’incident.

Au cours du procès, le prévenu Njoko Ruphin qui est le garde du corps du Ministre, a cité un certain Mumba Tshisekedi qui voulait embarquer de force la serveuse de 21 ans.
C’est pourquoi, il a dû réagir en légitime défense.

La dame repondant au nom de Armanda Mukwele, était aussi présente à l’audience foraine de ce mardi au stade Diur en tant que renseignant tout comme monsieur Copa Isaac, le manager de six seven.

L’homme qui l’accompagnait était d’après ses dires monsieur Mumba Étienne.

Pour rappel, Miguel Katemb Kashal en mission à Likasi s’est retrouvé à Kolwezi dans la province du Lualaba, le week-end dernier lorsque son son garde du corps a tiré sur un motard qui a protesté, selon les sources locales, contre l’embarquement d’une serveuse dans un véhicule dans la cité manika, au night club Six seven.

Le motard grièvement blessé, a été transporté d’urgence dans un hôpital de la place où son état demeure critique.

En attendant le verdict final, la cour militaire du Lualaba poursuit l’audition des témoins afin d’établir les responsabilités dans le dossier qui implique le ministre et son garde du corps.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Affaire prêt supposé obtenu par le FPG au FPI: les avocats de l’ancien ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba saisissent la justice

Dans un communiqué de presse datant du 25 février 2020, les avocats conseils de Tryphon Kin Kiey Mulumba, plusieurs fois ministres et...

RDC: Les avocats de Samih Jammal sollicitent son transfert dans un hôpital à cause d’un malaise

Arrêté pour le présumé détournement de 57 millions USD destinés à la construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme de...

Programme de 100 jours : un militant du collectif des citoyens indignés demande pardon à Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement sans preuve

Quelques jours après le dépôt de la plainte contre Augustin Ntaitunda à la cour d’appel de Bukavu, celui-ci vient de demander pardon...

Coronavirus: plus de 140 étudiants congolais bloqués en Chine, les parents appellent Félix Tshisekedi à réagir

Plusieurs étudiants congolais sont encore bloqués en Chine alors que l'épidémie de Coronavirus y fait rage.Face à cette...

Ramazani Shadary a réussi durant ces deux années, à placer le PPRD au premier plan dans l’échiquier national ( Cellule de communication )

Dans une une vidéo diffusée par la cellule de communication du PPRD et qui nous est parvenue ce mercredi 26 janvier 2020,...

notre sélection

Entrepreneuriat: les albinos formés sur les techniques de fabrication de produits cosmétiques bio pour leurs peaux grâce à Vodacom

Désormais, les albinos peuvent fabriquer eux-mêmes leurs produits cosmétiques bio pour la peau grâce à une formation organisée par la Fondation Vodacom...

« Congo Faut Ebonga », la campagne qui veut “réparer” la RDC

"Il faut que le Congo change", ou encore, "le Congo doit se développer." Le slogan lancé sur les réseaux sociaux il y...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join