Placé en détention préventive pour viol de deux filles âgées respectivement de 16 et 17 ans, le collectif des ONG chargées de l’encadrement des filles mineures et de la protection de leurs droits, plaident auprès des juges du tribunal de grande instance de Mbuji-Mayi, dans la province du Kasaï Oriental, en faveur des sanctions judiciaires exemplaires à l’endroit de M. Félicien Tshimanga, bourgmestre adjoint de la commune de Bipemba.

Dans un document rendu public à la presse, ces ONG de défense des droits des mineures rappellent que les deux filles ont été violées par le bourgmestre adjoint dans son bureau de travail, les rendant ainsi grosses.

C’est pourquoi ce collectif des ONG sollicite une assistance judiciaire de la part des avocats du barreau du Kasaï Oriental pour défendre leur cause et que ces jeunes filles puissent entrer dans leurs droits.

Nous demandons aux juges de ne pas accorder une liberté provisoire à ce cadre de la territoriale, de peur de le voir prendre le large, alors que l’impunité est condamnée par le président de la République qui prône un Etat de droit,” conclut ces ONG dans leur déclaration.

Thierry Mfundu