Depuis le vendredi 06 septembre dernier, dix-huit pêcheurs congolais ont été arrêtés à Rwachama par la marine ougandaise.

L’infos a été rapporté ce dimanche 8 septembre par le directeur de la coopérative de Virunga (COOPEVI), Pascal Muko auprès de la Radio Okapi.

12 de Kyavinyonge et 6 de Kasindi port dans le territoire de Beni sont comptés parmi ces pêcheurs arrêtés par la marine ougandaise.

Le directeur de la coopérative de Virunga note qu’environ 140 parmi eux sont actuellement détenus dans la prison à Katwe. Il rappelle aussi 105 parmi ces pêcheurs ont été déjà condamnés et cloués au cachot en Ouganda.
“Au cours de cette semaine, 9 autres pécheurs de la pêcherie de Kyavionyonge ont été libérés dans la soirée de jeudi dernier près une détention de trois mois de prison ferme en Ouganda à Katwe. Une libération qui est intervenue après le payement d’une caution de 300 USD par pécheur,” a déclaré Pascal Muko.

C’est pourquoi, il déplore l’accroissement du nombre des arrestations des pêcheurs congolais en Ouganda et appelle donc à la vigilance et au civisme des pêcheurs.

« J’appelle les pêcheurs à respecter les limites des Etats. Nous lançons un appel aux autorités du Pays pour que la réglementation de la pêche au niveau du lac Edouard soit effective,”a-t-il lancé.

Et de poursuivre:

“Cette réglementation doit aller dans les sens de la diminution du nombre des pêcheurs, de la diminution du nombre de pêcheries et de la diminution du nombre de filets pour que ceux-là qui peuvent être acceptés comme pêcheurs puissent trouver accès d’espace où exercer leurs activités.
Et le troisième message que je peux apporter c’est la collaboration entre la RDC et l’Ouganda en cette matière de pêche.”

Enfin, ce responsable demande au gouvernement congolais de « faire respecter les normes qui régissent la règlementation de pèche sur le lac Edouard ».   

Thierry Mfundu