Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

vendredi, juin 5, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 5 June 2020 à 14:32 14 h 32 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 5 June 2020 à 14:32 14 h 32 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 5 June 2020 à 14:32 14 h 32 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 5 June 2020 à 14:32 14 h 32 min

Juvenal Munubo: « Je m’attendais à ce qu’il nous présente un cadre logique avec des actions prioritaires, des indicateurs et des sources de financement »

Juvenal Munubo, député national de l’Union Nationale Congolaise, a dans une interview accordée à la Rfi, déclaré que le Premier ministre n’a pas fait de nouvelles annonces, lui s’attendait à une présentation d’un cadre logique avec des actions prioritaires, des indicateurs et des sources de financement.

Pour cet élu de l’UNC, l’essentiel est que le premier ministre a compris les préoccupations des députés et ces derniers attendent juger le reste dans le cadre du contrôle parlementaire.

Parlant de la question de financement sur l’augmentation des recettes, Juvenal Munubo affirme qu’il attend voir comment le premier ministre va lutter contre l’argent qui échappe aux trésors publics.

« Une question non résolue depuis plusieurs gouvernements. Il a dit qu’il va tout faire pour que ces bonnes intentions soient réalisées. Je voudrai voir de très près comment il va lutter contre l’argent qui échappe aux trésors publics« , a t-il dit.

Selon ce cadre de l’UNC, cet argent qui échappe aux trésors publics font à ce que le budget de l’Etat soit toujours maigre.

Il sied de rappeler que l’investiture du gouvernement de Sylvestre Ilunga 1 s’est déroulé le vendredi 06 septembre dernier. 375 députés ont adopté le programme du dit gouvernement sur 379 présents, 4 abstentions. Et les députés de l’opposition ont boycotté cette investiture.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Ce que nous attendons de nos élus, c’est principalement exercer véritablement leur mission constitutionnelle en face de l’exécutif. Les législatures passées nous ai laissées des plaies béantes en la matière. Les députés ont été à la solde des ministres et ont instrumentalisé le contrôle parlementaire et l’ont monnayé pour des intérêts partisans et égoïstes. L’équilibre des pouvoirs dans une démocratie de développement voudrait que ce soient les majorités parlementaires (et non les oppositions minoritaires) qui contrôlent efficacement leur gouvernement au lieu d’en être des caisses de raisonnable automatisées avec des applaudissements à la limite hystériques.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...