La Conférence des présidents de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) de l’aile restée fidèle à Modest Bahati a demandé à ceux qu’elle considère comme dissidents de leur regroupement coordonnés par Néné Nkulu de créer leur propre regroupement politique et de ne pas tricher avec la vérité et les lois du pays.

Nous demandons  [au Parti travailliste (PT), à la Conscience nationale congolaise pour l’action et le travail (Conacat), à l’Union des démocrates pour la concorde nationale (UDCN) et au Congrès des alliés pour l’action au Congo (Caac)] de créer leur propre regroupement politique et cesser de tricher avec la vérité ainsi que les lois du pays“, explique Remy Musungayi à l’issue de cette conférence des présidents tenue le lundi 02 septembre dernier.

L’AFDC-A attend toujours du Président de la République la nomination des ministres issus de “son quota proportionnel au gouvernement”.

Elle a sollicité son implication personnelle pour “l’instauration d’un État de droit”, réaffirmant “sa place au sein de la majorité parlementaire aux côtés du FCC et du CACH”.

Enfin, elle a invité “tous ses députés nationaux à voter pour l’investiture du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba” dont le programme a été présenté le mardi dernier à la plénière.

Notons que c’est la première conférence des présidents de l’AFDC-A après la publication du gouvernement du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba le 26 août 2019.

Une nomination saluée par Bahati Lukwebo, autorité morale de L’AFDC-A qui a demandé à voir “répondre aux aspirations du peuple” grâce à ce nouveau gouvernement.

Thierry Mfundu