l'info en continu

De sa visite, Antonio Guterres retient qu' »un vent d’espoir souffle en RDC »

- Publicité-

Le secrétaire général de l’ONU a été reçu en audience ce lundi 2 septembre par le président de la République Félix Tshisekedi à la cité de l’Union africaine à Kinshasa. Au menu des échanges, la lutte contre les groupes armés, le mandat de la Monusco et l’épidémie de la maladie à virus Ebola.

« J’étais au Nord-Kivu et j’ai pu voir la dimension de la menace des ADF et de ses actions terroristes intolérables face aux populations congolaises. Nous sommes convenus que la MONUSCO va renforcer sa capacité d’action vis-à-vis des ADF et va renforcer aussi sa coopération avec les FARDC pour mieux répondre aux préoccupations sécuritaires des populations face à cette menace qui non seulement est congolaise, mais vraiment une menace internationale« , a déclaré le SG de l’ONU Antonio Guterres à la sortie de l’entretien.

- Publicité-

Il a par la même occasion réitéré son appelle aux combattants des groupes armés, déjà lancé à Beni, qu’il recommande d’abandonner les armes et de réintégré leur communauté d’origine pour leur meilleur épanouissement et celui de la RDC.

Malgré les ADF, Ebola, Antonio Guterres a au cours de sa visite en RDC, remarqué que ce pays prend un élan de développement qu’il salue.

« Dans les deux jours que j’ai passés dans le Nord-Kivu, j’ai pu constater qu’il y a un vent d’espoir qui souffle en RDC, qu’il y a une opportunité à saisir. Et mon appel à la communauté internationale toute entière, c’est qu’elle puisse s’unir pour appuyer le peuple congolais et pour appuyer les autorités congolaises pour que cette opportunité soit saisie, se transforme dans le renforcement des institutions, dans le développement durable et inclusif, dans la sécurité, dans la réponse aux problèmes humanitaires « , a-t-il affirmé.

Pour accompagné cet élan, l’ONU entend intensifié sa coopération avec la RDC, car  » le Congo a un potentiel des richesses énormes. Il faut que ce potentiel puisse servir les intérêts du peuple congolais. Cette coopération s’étendra aussi dans le domaine humanitaire « , a précisé Antonio Guterres.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU