Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a lors du 20ème anniversaire de la création de l’hôpital de Panzi dimanche 01 septembre, annoncé le lancement ce 31 octobre du fonds mondial de réparation pour les victimes des violences sexuelles.

“Nous continuerons à réclamer la justice partout dans le monde pour les victimes en traçant une ligne rouge contre l’impunité. Nous continuerons à nous battre pour le projet de fonds mondial de réparation surlequel nous travaillons depuis 2010. Il sera officiellement lancé le 31 octobre 2019”, a t-il dit.

Denis Mukwege a rassuré qu’il va continuer à concrétiser sa vision, rester un centre d’excellence pour le traitement des victimes de violences sexuelles et pour une prise en charge de qualité des soins de santé maternelle.

Il a par ailleurs ajouté que dans les prochaines années, élargir cette vision de guérison à l’extérieur du pays notamment en République Centrafricaine, au Burundi, en Irak afin que ces victimes puissent avoir accès à une guérison holistique et reconstruire leurs vies.

“Ainsi, des One Stop Centers proposant le modèle de prise en charge global de Panzi seront mis en oeuvre dans les prochains mois”, a t-il souligné.

Le prix Nobel de la paix 2018 a salué l’engagement de toutes les équipes afin de mettre fin au viol utilisé comme arme de guerre en Rdc, des Fondations Denis Mukwege et le personnel de l’hôpital de Panzi qui répond courageusement en traitant chaque victime avec compassion.

L’hôpital de Panzi a déjà traité plus de 55000 victimes de crimes sexuels. Et ils reçoivent chaque jour entre 5 et 7 femmes.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD