25.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

jeudi, février 27, 2020
Publicité

Le gouverneur du Kongo-central refuse d’autoriser une marche des députés exigeant à sa démission

Dans une correspondance adressée ce jeudi 29 août au gouverneur de la Province du Kongo Central, les élus nationaux du Kongo Central comptaient organiser ce samedi 31 août à Matadi à 09 heures une marche pacifique de protestation contre l’humiliation subie par le peuple Kongo à travers le Vice Gouverneur, finalement cette marche n’aura plus lieu.

C’est la réponse accordée à l’information sur l’organisation d’une marche introduite par les députés nationaux de la part du numéro 1 de l’exécutif du Kongo central.

Je suis au regret de vous signifier que je ne pourrais, en toute responsabilité et objectivité, prendre acte de votre intention de marche,” peut on lire dans la correspondance du Gouverneur Atou Matubuana aux élus de sa province datée du 30 août et signée par lui-même.

Le Gouverneur évoque comme raison à ce refus le fait d’avoir reçu en ampliation à cette même date du 29 août, “deux correspondances adressées au maire de la ville de Matadi, émanant de la dynamique des sportifs et de l’Union des cambistes de Matadi informant ce dernier de leur intention d’organiser également une marche, cette fois, en soutien à l’exécutif provincial,” argumente-t-il dans sa missive.

Ainsi donc, “considérant les objets opposés de ces intentions de marche, la coïncidence des dates ainsi que la quasi identité de l’heure et de l’itinéraire à emprunter, je me sens objectivement contraint de me réserver quant à l’approbation de cette marche,” décide-t-il.

Pour ce, il demande au maire de la ville et au commissaire provincial de la police de prendre des mesures y afférentes.

Notons que la marche des députés provinciaux avait pour objectif de solliciter la révocation du gouverneur et de son vice gouverneur, l’organisation de l’élection d’un autre gouverneur et vice gouverneur dans le délai constitutionnel de 30 jours, des sanctions exemplaires contre l’agent de la Police Nationale Congolaise et le départ du Redoc de la province ainsi que sa revocation de l’ANR.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Affaire prêt supposé obtenu par le FPG au FPI: les avocats de l’ancien ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba saisissent la justice

Dans un communiqué de presse datant du 25 février 2020, les avocats conseils de Tryphon Kin Kiey Mulumba, plusieurs fois ministres et...

RDC: Les avocats de Samih Jammal sollicitent son transfert dans un hôpital à cause d’un malaise

Arrêté pour le présumé détournement de 57 millions USD destinés à la construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme de...

Programme de 100 jours : un militant du collectif des citoyens indignés demande pardon à Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement sans preuve

Quelques jours après le dépôt de la plainte contre Augustin Ntaitunda à la cour d’appel de Bukavu, celui-ci vient de demander pardon...

Coronavirus: plus de 140 étudiants congolais bloqués en Chine, les parents appellent Félix Tshisekedi à réagir

Plusieurs étudiants congolais sont encore bloqués en Chine alors que l'épidémie de Coronavirus y fait rage.Face à cette...

Ramazani Shadary a réussi durant ces deux années, à placer le PPRD au premier plan dans l’échiquier national ( Cellule de communication )

Dans une une vidéo diffusée par la cellule de communication du PPRD et qui nous est parvenue ce mercredi 26 janvier 2020,...

notre sélection

Entrepreneuriat: les albinos formés sur les techniques de fabrication de produits cosmétiques bio pour leurs peaux grâce à Vodacom

Désormais, les albinos peuvent fabriquer eux-mêmes leurs produits cosmétiques bio pour la peau grâce à une formation organisée par la Fondation Vodacom...

« Congo Faut Ebonga », la campagne qui veut “réparer” la RDC

"Il faut que le Congo change", ou encore, "le Congo doit se développer." Le slogan lancé sur les réseaux sociaux il y...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join