27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

Les médias invités à s’impliquer dans les consultations populaires pour la consolidation de la paix au Kasaï-Central

- Publicité-

Le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’Homme (BCNUDH) a animé une séance d’information à l’intention des media sur les consultations populaires pour la consolidation de la paix, en cours dans le Kasaï Central apprend POLITICO.CD des sources de ce département de la mission Onusienne en République démocratique du Congo.

Une vingtaine de journalistes de Kananga ont participé à cette rencontre. Les préoccupations de ces hommes et femmes de media ont notamment tourné autour de :

  • les critères de choix des localités ciblées ;
  • les bénéfices de ces consultations ;
  • la raison de l’implication soupçonnés des crimes commis dans la province ;
  • ou encore la raison de choisir le Kasaï central alors d’autres provinces ont aussi été atteints par le conflit.

Pour Godefroid Mpiana, qui a animé cette rencontre pour le compte du BCNUDH, “l’Etat congolais est le seul habilité à mettre en œuvre les mécanismes nécessaires de poursuites, de sanctions et d’indemnisation des victimes du conflit née du phénomène Kamuina Nsapu”.

“C’est pourquoi, c’est elle qui mène ces consultations appuyées par le BCNHUD, à travers le projet PAJURR” indique la même source.

“Ainsi, les conclusions et recommandations de ces consultations seront remises au gouverneur de la province du Kasaï Central ; une province choisie comme province pilote pour mettre en place une commission de vérité et de réconciliation provinciale. Ce qui est une première” lit-on dans le communiqué de presse publié par la Monusco.

“Avec l’expérience acquise, les consultations pourraient aussi être menées dans d’autres localités ayant subi le conflit né du phénomène Kamuina Nsapu”.

La composition des membres du comité de pilotage de ces consultations a pu rassurer les journalistes qui craignent que l’Etat, qui a été pointé du doigt dans le phénomène Kamuina Nsapu, ne soit juge et partie.

“Ce comité est en effet composé à 50% d’acteurs de la société civile. Et le fait qu’une partie des consultations ait lieu à Kinshasa, avec des ressortissants du Kasaï Central, répond au besoin d’entendre ces leaders d’opinions de cette province”.

Plusieurs ressortissants du Kasaï Central sont à Kinshasa. Et parmi eux, certains sont accusés d’avoir tiré les ficèles lors du conflit lié à la milice tribale Kamuina Nsapu.

Les consultations populaires pour la consolidation de la paix au Kasaï-central se sont déroulés du 13 au 22 Août 2019.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

- Publicité -

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join