C’est une conférence de presse haute en couleur qui a été organisée à Kinshasa mercredi 10 juillet par Néné Nkulu, Steve Mbikayi et compagnies, pour prendre acte de “l’auto-exclusion” de Modeste Bahati Lukwebo et s’attribuer la représentation de cette plateforme tant au FCC que vis-à-vis des institutions de la République démocratique du Congo.

Après plus d’un mois, le discours a évolué, mieux changé du côté AFDC-A FCC. L’un des ses ténors Steve Mbikayi a dans un tweet révélé l’état d’esprit qui règne au sein du groupe de la député nationale Néné Nkulu.

L’AFDC-A n’est plus considérée comme un bien exclusif du duo Mbikayi et Néné Nkulu mais elle est perçue par celui-ci comme un bien collectif, autour duquel Modeste Bahati Lukwebo est appelé à se réconcilier avec ses siens.

Mais l’on se rappelle que Modeste Bahati Lukwebo a recouru au ministère de l’intérieur pour authentifier la paternité de cette plateforme et a saisi la justice contre ceux qu’il appelle “usurpateurs”. La même démarche a été entamée par Steve Mbikayi. D’où la deuxième hypothèse de Steve Mbikayi d’en découdre en justice est privilégiée par les deux camps.

1 comment

Comments are closed.