lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min

Nouveau voyage du président Félix Tshisekedi à Dar-es-Salaam pour le sommet de la SADC

- Publicité-

Le 39e sommet ordinaire des Chefs d’Etat et des gouvernements de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), s’ouvre le 17 août 2019 et se poursuivra jusqu’au 18 août à Dar-es-Salaam capitale de la République-Unie de Tanzanie. Le thème retenu pour ces assisses est: « Un environnement favorable à un développement industriel inclusif et durable à l’accroissement du commerce intrarégional et la création d’emplois ».

Le Chef d’Etat Congolais, Félix Tshisekedi Tshilombo, dont les services de protocole de la présidence de la république n’ont encore parlé de ce déplacement, est convié à ce sommet comme tout nouveau Chef d’Etat dans l’espace SADC, sous la présidence de John Magufuli Pombe.

Le président congolais en poste depuis sept mois sans un gouvernement, tente malgré lui d’asseoir son pouvoir quoi que n’ayant pas la majorité au parlement.

La République-Unie de Tanzanie a accueilli le dernier sommet de la SADC il y a 16 ans, soit en 2003, sous la présidence de l’ancien président Benjamin Mkapa. En marge de cet agenda du sommet ordinaire des Chefs d’Etats de la SADC, une série de réunions et d’événements à précédé, notamment: la réunion du Comité permanent des hauts fonctionnaires de la SADC; le sous-comité des finances de la SADC; la réunion du Conseil des ministres de la SADC; ainsi que la double troïka.

Il est à noter que lors du dernier sommet en date tenu à Windhoek en Namibie, l’ex-président congolais devenu sénateur à vie, avait prononcé un discours d’à dieu devant ses pairs. « Je ne vous dit pas au-revoir, mais à bientôt » avait dis Joseph Kabila. Les propos du prédécesseur à Félix Tshisekedi avaient suscité des vives réactions de la classe politique congolaise sur les intentions du président sortant à se maintenir au pouvoir. Mais en janvier 2019, la RDC a assisté à une passation pacifique et civilisée du pouvoir consacrant ainsi la première alternance démocratique au pays depuis indépendance en 1960.

✍ Adrien Ambanengo | Politico.cd◼

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. A mon avis, la participation est importante mais l’urgence pour l’instant c’est le gouvernement,peut même y participer le dernier jour.Ou y envoyer un proche conseiller

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...