Dans un communiqué du 13, rendu public ce 16 août, le Comité laïc de coordination, CLC, s’est alarmé sur la situation sécuritaire délétère à Beni dans la province du Nord-Kivu, que l’épidémie de la maladie à virus Ebola décime à son tour depuis plus d’un an.

Les laïcs catholiques qui saluent les efforts engagés pour éradiquer Ebola soutient cependant que “n’ayons pas honte de l’affirmer : Beni est devenu la capitale mondiale des exécutions sommaires et criminelles au vu et au su de toute la communauté nationale et internationale”.

Pour consoler tant soit peu les familles éprouvées ; et honorer la mémoire des innocents qui sont tombés, “le CLC considère qu’il est opportun que soit décrété un deuil national d’une semaine en hommages aux victimes et pour une plus grande prise de conscience de ce fléau de haute intensité “.

Les laïcs catholiques pointent par ailleurs du doigt la Radio Télévision nationale congolaise à laquelle ils reprochent d’occulter ce qui se passe à Beni. “Dans l’immédiat, le CLC exige que la RTNC s’acquitte, avec dévouement et professionnalisme, de son devoir d’informer l’opinion nationale sur ce qui se passe, en temps réel, dans cette région sinistrée, et d’organiser des émissions spécialisées de sensibilisation contre le conflit armé dans cette région“, tonne le CLC.

1 comment

  1. Je suis tout-à-fait d’accord avec cette approche de la question car d’ici,au Lualaba,je constate que pour les gens d’ici, ceux de Beni sont comme des étrangers d’un autre pays justement par ce manque d’information.

Comments are closed.