samedi, juillet 4, 2020
DRC
7,311
Personnes infectées
Updated on 3 July 2020 à 23:26 23 h 26 min
DRC
4,448
Personnes en soins
Updated on 3 July 2020 à 23:26 23 h 26 min
DRC
2,684
Personnes guéries
Updated on 3 July 2020 à 23:26 23 h 26 min
DRC
179
Personnes mortes
Updated on 3 July 2020 à 23:26 23 h 26 min
publicité

Tshopo : les infirmiers de l’HGR/Makiso-Kisangani entrent en grève « sèche » jusqu’au départ du médecin-chef

Après un service minimum observé pendant près d’une semaine à l’hôpital général de référence de Makiso-Kisangani , les infirmiers et d’autres personnels médicaux et administratifs viennent enfin de passer à la vitesse superieure pour une greve sèche et illimitée ce lundi 12 août 2019.

Sur place, Toutes les portes d’entrées régulières et même des urgences sont fermées depuis tôt l’avant-midi de ce même lundi laissant ainsi les malades à leurs tristes sorts.

Ces prestateurs de santé ne jurent que par la démission sans aucun délai du médecin-chef de cette institution médicale le Dr Bafoa. Le médecin directeur est inculpé par ses compères médicaux d’une gestion chaotique de cet hôpital et de la maltraitance de ses personnels.

« Nous avons constaté qu’aucune autorité ni de santé ni administrative ne s’est impliqué dans ce dossier pour trouver des solutions cohérentes. Ils restent silencieux , voilà une raison de passer à une grève sèche et illimitée. » a indiqué un infirmier gréviste à Politico.cd

Plusieurs affiches sont placardées de part et d’autres sur les murs de l’hôpital où on peut lire :

« Ni les syndicalistes ni les personnels ne sont manipulés , nous disons tous stop aux antivaleurs. »

« L’HGR Makiso-Kisangani sacrifié par les autorités étatiques. »

Il sied de noter que pour sa part le médecin directeur avait rejetté la semaine dernière toutes ces accusations les qualifiants de pures manipulations. Dr Bafoa indiquait qu’une réunion entre le médecin chef de division de la santé et les syndicalistes était déjà faite.

Rappelons que les infirmiers , les syndicalistes et d’autres personnels de l’HGR Makiso-Kisangani ont déclenché un mouvement de grève depuis lundi 05 août en priori des services minimums.

Serge Sindani | POLITICO.CD

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...