La Cité de l’Union Africaine a servi ce vendredi 09 août de cadre pour la réunion du haut commandement militaire sous la direction du Président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, commandant suprême des forces armées congolaises.

Ont pris part à cette réunion élargie le ministre de la Défense nationale par intérim Michel Bongongo, le ministre du Budget Pierre Kangudia, le ministre des Finances Henri Yav Muland, l’Administrateur de l’Agence nationale du renseignement (ANR), le Directeur Général de la DGM , le Général Major Yav, ainsi que du conseiller privé du chef de l’État et du chef de la Maison civile du président de la République.

Débutée à 13h30, la réunion du haut commandement avait deux points inscrits à l’ordre du jour :

  • les récurrentes attaques armées et l’insécurité à Béni;
  • et l’insécurité créée par les agressions avec armes blanches dans quelques provinces notamment à l’ouest et au centre du pays.

Pour le premier point le commandant suprême a écouté les informations données par le Chef d’État Major Général.
Le chef de l’état a jugé cette situation inadmissible rapporte la présidence de la république.

Ainsi des instructions fermes ont été données pour enrayer cet état des choses.

Pour y arriver le Chef EMG a présenté une série des stratégies en vue de mettre fin à cette réalité récurrente.
Ceci étant le gouvernement est appelé à donner des moyens nécessaires pour l’aboutissement heureux de ces stratégies
,” rapporte la presse présidentielle.

En ce qui concerne l’insécurité à Kinshasa, Kongo Central, Kasaï Central, Kasaï Oriental, où des tueries avec armes blanches sont observées, des décisions ont été prises pour que les forces de l’ordre puisse avoir des moyens conséquents pour éradiquer ce phénomène .

Thierry Mfundu