Des bourses issues des revenus du livre CONGO STORIES: Battling Five Centuries of Exploitation and Greed (Récits du Congo : le combat contre cinq siècles d’exploitation et de cupidité) ont été attribuées à treize militants et organisations non gouvernementales dont les actions héroïques visant à bâtir un avenir meilleur pour la République démocratique du Congo sont présentées dans l’ouvrage a appris POLITICO.CD auprès des auteurs de ce livre.

Le livre a été rédigé par le directeur fondateur de l’Enough Project, John Prendergast, et le militant congolais Fidel Bafilemba. Il est illustré par les photographies de Ryan Gosling.

Le trio a alloué l’intégralité des revenus tirés de l’ouvrage à la création d’un fonds de soutien (Congo Stories Upstander Fund) aux efforts déployés en faveur des droits de l’homme, de la lutte contre la corruption et d’une gestion responsable des ressources naturelles au Congo. Le fonds a octroyé les bourses” lit-on dans le communiqué de presse publié ce jeudi.

Les activistes congolais décrits dans le livre continuent d’œuvrer sans relâche pour offrir un meilleur avenir à leur pays. Les revenus de l’ouvrage apporteront un soutien à une partie de ces acteurs du changement à mesure qu’ils éduquent, organisent et fournissent des services faisant cruellement défaut, luttent contre la corruption ou défendent les droits de l’homme” écrit le communiqué de presse.

Cité par le document reçu par POLITICO.CD, Ryan Gosling déclare: “Nous avons écrit ce livre afin de dévoiler l’histoire étonnante fondée sur l’exploitation et la cupidité qui relie directement le Congo aux Américains et aux Européens depuis plusieurs siècles. Cet ouvrage souhaite porter la voix de ces héros congolais qui se battent courageusement contre cet héritage et proposent des solutions pour transformer leur pays qui inspirent. Avec ces bourses accordées aux activistes congolais et à leurs organisations, nous souhaitons soutenir directement les efforts sur le terrain visant à insuffler le changement auquel aspire le peuple congolais et qu’il mérite“.

Les bénéficiaires de ces bourses comprennent entre autres:
L’hôpital de Panzi et la Fondation Panzi – le docteur Denis Mukwege, fondateur et directeur médical; Actions pour le bien-être de la femme et de l’enfant au Congo (ABFEC) – Amani Matabaro Tom, fondateur et directeur exécutif; Anzafrika – Chouchou Namegabe, fondatrice et présidente; Association pour le développement des initiatives paysannes (ASSODIP) – Janvier Murairi, cofondateur et président; Bureau pour le volontariat au service de l’enfance et de la santé (BVES) – le docteur Murhabazi Namegabe, fondateur et directeur des programmes;


Kazi Action – Douce Namwezi, directrice de l’Uwezo Afrika Initiative;
Lutte pour le changement (LUCHA) – Rebecca Kabugho, activiste;
The Lumumba Children’s Library and Learning Center (LCL) – Fidel Bafilemba, cofondateur;
Promotion et appui aux initiatives féminines (PAIF) – Immaculée Birhaheka, cofondatrice et présidente; Strong Roots Congo – Dominique Bikaba, directeur exécutif; Synergie des femmes pour les victimes des violences sexuelles (SFVS) – Justine Masika Bihamba, fondatrice et directrice exécutive;
Synergie des associations féminines du Congo (SAFECO) – Neema Namadamu, fondatrice; Yolé ! Africa – Petna Ndaliko Katondolo, fondateur et directeur artistique.

Commentant cette récompense, le docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018 estime que cela représente un honneur de plus en reconnaissance à tous les sacrifices consentis par les organisations primées.

C’est un honneur de travailler depuis de nombreuses années aux côtés de l’Enough Project pour accompagner le Congo dans sa quête d’un destin véritablement pacifique et démocratique. Congo Stories met enfin la lumière sur bon nombre d’enjeux qui mobilisent nos efforts conjoints, tels que l’éradication des violences sexuelles ou la lutte contre le commerce des minerais de sang destinés à la production de nos voitures électriques et autres appareils de pointe – lequel commerce prospère au prix de la vie des enfants congolais. Cette subvention nous permettra d’apporter une réponse plus rapide aux crises qui voient le jour dans la province du Sud-Kivu, et notamment de déployer des équipes médicales d’intervention rapide de l’hôpital de Panzi afin de prendre en charge les victimes de viols perpétrés à grande échelle. Nous sommes reconnaissants de l’aide que nous avons reçue“.

Depuis cinq siècles, les Américains et les Européens tirent un profit immense de l’exploitation des personnes et des ressources naturelles dans un pays situé en plein cœur de l’Afrique : la République démocratique du Congo. Mais la population congolaise a décidé de ne plus se laisser faire. Certains vont même jusqu’à mettre leur vie en danger pour combattre ce statu quo destructeur pour insuffler un changement, avec le soutien de mouvements pour les droits de l’homme menés par des jeunes aux États-Unis et en Europe. Ainsi, les relations entre le pays et le reste du monde commencent enfin à changer” écrivent les auteurs dans la partie consacrée à la présentation de l’ouvrage.

Fidel Bafilemba, Ryan Gosling et John Prendergast ont parcouru la République démocratique du Congo afin de mieux comprendre son histoire et de raconter les parcours d’activistes congolais qui cherchent à bâtir un avenir meilleur pour leur pays. Ils ont également rencontré des jeunes prêts à braver toutes les difficultés pour aller à l’école et prendre soin de leur famille.

Grâce aux photographies de Ryan Gosling qui racontent le quotidien des habitants, aux portraits d’héroïques militants congolais de Fidel Bafilemba, et aux récits de John Prendergast retraçant l’incroyable histoire et l’évolution des mouvements sociaux qui relient étroitement la République démocratique du Congo aux États-Unis et à l’Europe, Congo Stories met en lumière l’histoire, les personnes, les défis, les mouvements et les perspectives qui influent sur le cours du destin congolais” conclut le document.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *