Le Comité de gestion de l’OEBK a refusé de recevoir les membres de la Commission de l’Assemblée provinciale du Kongo central chargée de faire un état de lieu du pont Marechal Mobutu et du suivi de la quotité due à la province par l’OEBK.

C’est le contenu du rapport présenté ce mercredi 7 aout 2019 en plénière par les membres de cette Commission.

Sur place, les cadres et agents trouvés sur place, ont refusé de collaborer sur ordre de leur hiérarchie, avec la Commission pour motif que l’OEBK serait un prolongement du ministère national de Transport et Voies de Communication et ne dépendait pas de l’Assemblée provinciale.
Malgré toutes les dispositions légales leur brandies par la Commission, ils sont restés fidèles aux injonctions de leur DG absent
,” peut on lire dans le dit rapport.

Révoltés au plus haut point par cette résistance, les députés provinciaux ont renvoyé l’adoption des recommandations à ce jeudi 8 aout 2019 et promettent des poursuites judiciaires contre le Comité de gestion de l’OEBK pour avoir fait obstruction à l’Assemblée provinciale d’une part et pour insoumission à l’autorité de province d’autre part.

Le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central Pierre Anatole Matusila est revenu sur les motivations de cette mission à l’OEBK : avoir des informations claires sur la reddition de façon unilatérale par José MAKILA alors ministre national des Transports, de la quotité due à la province de 10 pourcents à 3 alors que le cabinet du ministre en perçoit 10.

Il etait aussi question de visiter le pont Marechal dont un député provincial a dénoncé par une motion d’information, la détérioration par manque d’entretien.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *