Des jeunes, membres des mouvements citoyens, activistes Pro-démocratie et associations des jeunes ayant soutenu le président Felix-Antoine Tshisekedi, pour son élection en décembre 2018, ont demandé que les négociateurs FCC-CACH insèrent la part des mouvements citoyens et associations des jeunes dans la composition du prochain gouvernement Ilukamba, ainsi que dans les institutions de l’État.

C’était au cours d’une déclaration lue ce mardi 05 août 2019 par Honoré Mvula, un des responsables d’un mouvement citoyen. Ils ont demandé au Premier ministre Sylvestre Ilukamba de reconnaître l’apport de la jeunesse en général, et particulièrement celui des mouvements citoyens dans la consolidation de la paix, de l’unité nationale et de la conservation des acquis de notre jeune démocratie au travers de l’alternance démocratique et pacifique au sommet de l’État.

Ces mouvements citoyens ont par ailleurs salué l’aboutissement des négociations de la coalition FCC-CACH en vue de la formation du gouvernement tout en constatant avec amertume les faits ci-après :

  1. L’oubli total de notre apport ainsi que de nos efforts consentis avant, pendant et après l’élection du Président Félix Tshisekedi, par son entourage ainsi que les négociateurs de la Coalition FCC-CACH.
  2. Aucun signal fort n’a été lancé ni par le pouvoir en place, ni par les coordonnateurs FCC-CACH, tendant à concrétiser la promesse du Chef de l’État de vouloir travailler avec la jeunesse en général, et particulièrement les mouvements citoyens et associations qui l’ont soutenu et qui ont accompagné l’alternance démocratique et pacifique dans notre pays.

Ces jeunes ont réitéré leur soutien indéfectible au président de la République à qui ils ont rendu un vibrant hommage tout en le remerciant pour avoir pris l’engagement de travailler avec la jeunesse.

Ils l’ont aussi invité respectueusement à réaliser sa promesse.

Thierry Mfundu