Plus de 180 mille personnes nouvellement déplacées sont enregistrées à Minembwe, dans le territoire de Fizi. Cette vague de deplacement est liée aux violences armées survenues dans la partie sud de la province du Sud-Kivu, au cours des trois derniers mois; rapporte Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires en République Démocratique du Congo, OCHA, après bune visite de terrain effectuée par le coordonnateur Humanitaire par intérim, David McLachlan-Karr, du 29 au 31 juillet dernier.

OCHA indique cette mission intervient alors que son coordonnateur a alloué 4 millions de dollars du Fonds Humanitaire RDC pour financer le plan de réponse à la crise née de ces violences dans les Hauts Plateaux de Fizi et de Mwenga.

A en croire le communiqué de presse de cette organisation humanitaire des Nations Unies, à Minembwe, McLachlan-Karr a exprimé sa solidarité avec les victimes des violences et échangé avec des représentants des déplacés. Il les a rassurés de sa détermination à renforcer l’assistance humanitaire, notamment en vivres, abris, soins de santé et assainissement, ainsi qu’à poursuivre les efforts en matière de protection.

Le Coordonnateur de l’OCHA s’était également rendu à Mikenge pour évaluer les efforts des acteurs humanitaires pour apporter l’assistance urgente aux besoins, entre autres, en éducation et en articles ménagers essentiels ainsi que la réhabilitation des infrastructures sociocommunautaires détruites lors des attaques.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd