l'info en continu

L’Union des Jeunes Katangais dénonce la chasse aux creuseurs artisanaux dans les concessions minières de l’ex Katanga

- Publicité-

L’Union des Jeunes Katangais fustige le traitement réservé aux exploitants artisanaux dans certaines concessions minières de l’ex province du Katanga. Prenant pour exemple le Lualaba et le Haut-Katanga où des creuseurs sont couramment déguerpis, Paul Mwenz Kabwik président de l’UJK appelle l’État congolais au bon sens.

« Nous constatons une sorte de discrimination. La loi congolaise reconnaît l’existence des zones artisanales. Mais comment on peut déloger les gens sans penser qu’ils sont en droits de bénéficier des richesses de leur pays » s’est indigné Paul Mwenz.

- Publicité-

Plus loin, l’UJK fait remarquer que « Partout sur l’étendue de la RDC, on retrouve les creuseurs artisanaux et ils n’ont pas été inquiétés. Pourquoi seulement ceux du Katanga font fassent à la chasse à l’homme? » s’est interrogé le leader de l’Union des Jeunes Katangais. Pour ce dernier, faute d’octroyer de l’emploi et face au chômage criant, il est nécessaire que le pouvoir public attribue les zones d’exploitation artisanale au lieu de privilégier uniquement les industriels.

Paul Mwenz qui se présente comme défenseur des intérêts de jeunes Katangais a été arrêté pendant près d’un mois. C’était quelques jours après que l’UJK ait adressé un mémo au président de la république dans le but de savoir les statistiques de la production minière de 2009 à 2019 de l’ex Katanga, ainsi que les retombées en termes des redevances.

Face à sa récente interpellation dont il a été blanchi, Paul Mwenz ne compte pas désarmer. « je ne peux pas abandonner mon combat. M’arrêter c’est impossible, si non tous les efforts consentis jusque-là partiraient en vain .» a-t-il précisé.

Adrien Ambanengo | Politico.cd

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Le président des jeunes katangais a totalement raison.
    C’est l’irresponsabilité du gouvernement Congolais à donner de l’emploi aux patriotes congolais qui leur pousse à faire ce travail pourtant difficile et risqué. J’ai été creuseur pendant plus de 5 ans, j’ai arrêté parceque j’ai un contrat dans une des sous traitants de TFM, ce qui justifie que beaucoup de mes compatriotes seront prêts à arrêter le creusage artisanale si l’État peut arrêter d’être une sorte de marionnette envers son peuple.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :