Des hommes armés ont enlevé dimanche un travailleur sud-africain et un zimbabwéen à la mine d’or de Banro Corp, dans la province de Maniema, dans l’est de la RDC, a annoncé un porte-parole de l’armée, cité par Reuters.

Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’armée pour la province du Sud-Kivu, n’a donné aucun autre détail.

Les miliciens Maï Maï ont régulièrement attaqué les intérêts de la société minière canadienne dans l’est de la République démocratique du Congo. L’année dernière, ils ont attaqué des camions appartenant à sa mine d’or Namoya à Maniema.

Les attaques répétées des Maï Maï contre les mines de Namoya et de Twangiza, dans la province voisine du Sud-Kivu, à un moment donné, semblaient remettre en cause la survie de la société, qui a néanmoins réussi à continuer à fonctionner.