Nous vous confirmons que le l’honorable Bahati sera battu par ce qu’il est parti avec moins de 20 députés. Faut il encore confrmer que les 20 députés soient partis avec lui,” a déclaré ce dimanche 21 juillet Serge Kadima, communicateur du FCC au cours d’une interview exclusive accordée à Politico.cd en rapport avec l’élection du président du bureau définitif du Senat.

Ce communicateur du FCC affirme sans ambage qu’il n’y aura aucune surprise à l’issue de ce scrutin au sénat étant donné Bahati Lukwebo est parti avec une minorité et que le FCC est toujours dans une majorité confortable. ” En tant que cadre du FCC, je ne peux que rassurer l’opinion nationale et internationale que le FCC est dans une position confortable avec sa majorité absolue mais pour les inquiétudes, je ne vois pas comment au sein du FCC on peut étouffer les inquiétudes exprimées par l’opinion,“a-t-indiqué.

Et de poursuivre: “Nous sommes en Démocratie et les gens peuvent faire des projections mentales. Est il que le FCC dispose d’une majorité tant au sénat qu’à l’assemblée nationale.”

À la question de savoir si Alexis Thambwe Mwamba a le profil idéal pour être candidat du FCC à la présidence du sénat, ce communicateur du FCC est revenu sur son choix en réfutant le fait que Thambwe Mwamba soit le choix de Kabila.

Ce dernier a plutôt entériné le choix du consensus de tous les sociétaires du FCC.

Il explique qu’ils ont procédé par élimination mais ” par solidarité du groupe étant donné que nous le PPRD, nous avions déjà la primature et l’assemblée nationale, nous avons préfèré donner la possibilité aux indépendants. Nous avons préféré retirer notre candidature malgré le fait que l’AFDC-A et l’ACO ont maintenu leurs candidatures. C’est pourquoi nous avons préfèré donner la place à un indépendant, en l’occurrence au sénateur Alexis Thambwe.

S’agissant de la dictature présumée et du manque de respect des poids politiques au sein du FCC tels que évoqué par Bahati Lukwebo, Serge Kadima estime que s’il s’agissait de la logique des poids politiques, c’est le PPRD qui s’impose en terme des sénateurs et que Bahati Lukwebo ne devait même pas être candidat.
Pour ce, il a rappelé qu’en 2007, Bahati Lukwebo a été désigné questeur de l’assemblée générale par le même principe de solidarité.

“Il était indépendant à l’époque. Il n’avait pas encore créé l’AFDC-A mais il a été choisi au nom de la solidarité par ce qu’à l’époque le PALU et le MSR avaient plus des élus. Tout ce que Bahati est entrain d’évoquer ce sont des arguments politiques pour son existence politique,” a-t-il indiqué.

Ce cadre du FCC minimise le départ de Bahati Lukwebo. Selon lui le FCC a enregistré plusieurs départs et plusieurs arrivées d’où le “depart de Bahati Lukwebo ne nous inquiète en rien…,” ajoute-t-il.
À la question de savoir si les inquiétudes de Bahati sont partagées par d’autres membres du FCC, Serge Kadima pense qu’il n’y a personne qui partage ces inquiétudes d’autant plus que la candidature d’AlexisThambwe a fait l’unanimité au sein de ce regroupement dont l’autorité morale est Joseph Kabila.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *