Conduite par sa présidente, la députée nationale Néné Ilunga Nkulu, une délégation du groupe parlementaire AFDC-A aile FCC a été reçu en audience ce mardi 16 juillet 2019 par la présidente de l’assemblée nationale, Jeanine Mabunda, dans son cabinet de travail.

Les réaménagements au sein de cette famille politique suite à sa scission ont fait partie des entretiens entre Néné Nkulu et Jeanine Mabunda.

Promue nouvelle présidente de l’aile dissidente de AFDC-A, Néné Nkulu, présidente du groupe parlementaire AFDC-A a expliqué à Jeanine Mabunda les péripéties de son regroupement notamment l’exclusion de Bahati Lukwebo à la tête de ce regroupement à l’issue de la conférence des présidents de AFDC-A tenue le même mardi au Rotana Hôtel et sa désignation à ce poste.

Nous venons de voir la présidente de l’Assemblée nationale en tant que Régroupemet et groupe parlementaire AFDC-A, à la suite de certains réamenagements au sein de notre Regroupement politique, par devoir nous devions venir voir la présidente de notre Assemblée, lui informer de ce qui est en train de se passer et sur toute l’actualité par rapport à notre Regroupement AFDC-A” a déclaré Néné Nkulu Ilunga à la presse à l’issue de l’audience avec Jeanine Mabunda.

Elle a aussi rappelé leur attachement au FCC et à Joseph Kabila son autorité morale. “Les députés nationaux ont décidé de garder jusqu’à nouvel l’ordre notre regroupement intact pour continuer à travailler sous le leadership de Joseph Kabila Kabange autorité Morale du front commun pour le Congo“a-t-elle ajouté.

De son côté, Modeste Bahati Lukwebo a désigné la députée nationale la princesse Adèle Kahinda comme nouvelle présidente du groupe parlementaire AFDC-A à la chambre basse du parlement en lieu et place de Néné Nkulu.

C’était lors de son point de presse tenu le mardi 16 juillet au palais du peuple.

Il a aussi menacé Néné Nkulu et autres dissidents de ne pas engager l’AFDC-A au risque de les traduire en justice.

Thierry Mfundu