“Les gouverneurs, vice-gouverneurs et autres mandataires publics de L’AFDC-A ont 7 jours à dater du lundi 15 juillet pour se prononcer en tant que membres du FCC,” c’est la menace brandie par le FCC contre les mandataires du FCC n’ayant pas encore donné leur position à l’issue de la conférence des présidents du FCC tenue ce lundi 15 juillet au Rotana Hôtel.

Au delà de cet ultimatum, les mandataires récalcitrants seront purement et simplement contraints d’abandonner leurs postes.

Sous la coordination de Néhémie Mwilanya, la conférence des présidents a reconnu Néné Ilunga Nkulu comme coordinatrice de AFDC-A après le depart de Bahati Lukwebo.

Ce dernier a d’ailleurs été radié définitivement du FCC lors de cette conférence des présidents.

De son côté Bahati Lukwebo a aussi menacé les mêmes mandataires de quitter leurs postes s’ils optent pour leur FCC suivant l’acte d’engagement à l’AFDC-A.

Thierry Mfundu