Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

11 députés invalidés du FCC sollicitent l’implication de Félix Tshisekedi en leur faveur

11 députés du FCC invalidés dont Kangundu Khossy Justin, de la circonscription de Bulungu; Katasi Kiala Kennedy de Lukunga; Sambu Mbondo Dieudonné de Gungu; Magunda Ilunga Masiste de Kenge Territoire; Kamingu Shem Lwango Mulengwa Faustin de Kabare; Muembo Nkumba Raphael de Lubefu; Mufula Shangwe Bravo de Masisi; Muswayi Doudou Faustin de Kikwit; Kaliba Mulanga Pardonne de Fizi; Banga Mukose Dieudonné de Lubumbashi Ville; Bahati Justin de Beni, se disent victimes des « arrêts iniques » de la haute Cour qui les a dépossédé de leurs mandats à la chambre basse du parlement.

Ces députés invalidés appellent à l’implication de Félix Tshisekedi pour plaider pour leurs causes. « Nous demandons au président de la République, le chef de l’Etat, magistrat suprême et garant du bon fonctionnement des institutions et du respect de la constitution, de s’impliquer personnellement en cette période de lutte contre la corruption et de l’établissement d’un Etat de droit, à faire échec à ces antivaleurs qui discréditent notre pays et qui jettent l’opprobre sur la justice congolaise », ont ils dit dans leur déclaration datant du 11 juillet dernier.

Ces députés ont été invalidés lors de l’arrêt définitif de la Cour constitutionnelle dans le cadre de la chambre spéciale chargée d’examiner les requêtes des députés injustement invalidés. Selon ces arrêts définitifs, une dizaine de membres du Front commun pour le Congo (FCC).

Il s’agit notamment des candidats du regroupement AABC déchus en faveur des d’autres membres des partis appartenant toujours au FCC. Julien Paluku, ancien gouverneur du Nord-Kivu et autorité morale de AABC, regroupement etait monte au créneau pour dénoncer un conflit d’intérêt au sein du FCC. Ils avaient lancé un appel sans succès à Joseph Kabila, en sa qualité d’autorité morale du FCC pour intervenir sur ce litige.

Notons que suivant les arrêts définitifs rendus par la cour constitutionnelle, plusieurs députés déchus ont aussi retrouvé leurs sièges dont plusieurs de l’opposition comme Daniel Nsafu, cherubin Okende, Raphaël Kibuka, etc.

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...