L’Assemblée provinciale du Kongo central a ouvert ce lundi 8 juillet une session extraordinaire du juillet 2019. La plénière de ce jour a été marquée par le discours du président de cette institution, Pierre Anatole MATUSILA.


Dans son mot, le président de l’Assemblée provinciale a souligné les missions de cette Session extraordinaire de juillet.
Selon lui, elle sera entièrement consacrée au contrôle parlementaire.

En effet, pour permettre à l’Assemblée provinciale de faire un état de lieux de la Session budgétaire prochaine, l’Assemblée provinciale va mettre sur pied, au cour de la présente Session extraordinaire, plusieurs commissions d’enquêtes parlementaires pour vérifier la gestion, notamment, de la Direction Générale des Recettes du Kongo central, en sigle DGR/KC, connaitre l’ état du pont Maréchal, la hauteur de la quotité des recettes due à la province du Kongo central par l’OEBK, les raisons du non – paiement de ce quote-part, et enfin, contrôler les services de gestion du péage,” a-t-il dit dans son mot.

Pour ce, le Docteur Matusila a demandé à ses collègues députés provinciaux qui feront partie de ces différentes commissions d’enquêtes d’avoir le sens du devoir, afin de produire un travail de qualité devant servir la province.


Il a aussi rappelé à l’assistance que la convocation de cette session avait été faite sur demande du bureau de l’Assemblée provinciale.
Le bureau avait estimé qu’à la date de la clôture, l’Assemblée provinciale devait continuer sa mission de défendre les intérêts de la population du Kongo central, qui leur a fait confiance et les a mandatés dans cet hémicycle pour préserver ses intérêts et travailler, sans désemparer, afin d’améliorer ses conditions sociales,” a conclu le numéro un de l’organe délibérant du Kongo central.

Thierry Mfundu