C’est depuis le dimanche 7 juillet que se tient le sommet de l’Union africaine (UA) à Niamey (Niger).
Un sommet principalement consacré au lancement de la Zone de libre – échange continentale appelée ZLEC.

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, 2e Vice – président de l’Union Africaine a representé officiellement la RDC à ces assises. La Zone de libre-échange continentale est un projet qui consacre l’unité des peuples africains à travers le marché commun.

L’objectif majeur est d’aller à terme vers une entité continentale qui rassemblera à l’union européenne actuelle, vers une zone de libre – échange doublée d’un marché commun et caractérisé par la libre circulation des investissements et des travailleurs.
Il sera également question d’unir les differentes douanes ce qui signifie qu’il faut mettre en place une politique comerciale commune à l’endroit des pays extérieurs à la zone.

Par ailleurs, les pères fondateurs de la Zlec ( Zone de libre – échange continentale) pensent donner un coup de fouet au commerce intra-africain qui jusque là se situe à 15% contre environ 47% en Amérique, 61% en Asie et 67% en Europe, selon les dernières statistiques publiées par la RFI.

La République democratique du Congo tirera sans doute profit de cette réforme économique continentale à cause de sa position géopolitique au centre de l’Afrique, avec ses 9 voisins et sa toute première alternance politique.

En marge de ce sommet, plusieurs tete-à -tête ont eu lieu entre Félix Tshisekedi et ses homologues présents.

Pour rappel, l’accord a trouvé l’approbation de 25 pays et signé par 53 membres sur 55 que compte l’organisation.
Aux dernières nouvelles, le Nigeria, le Bénin, la Guinée équatoriale et le Gabon ont également paraphé le texte.

Armel Langanda/ Politico.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *