24.6 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 19, 2020
Publicité

Invalidé par la Cour constitutionnelle, Banga Mukose se dit “victime d’une situation inacceptable”

- Publicité-

Banga Mukose, rehabilité initiallemment par la cour constitutionnelle, été invalidé le mercredi le 03 julllet lors de la publication des résultats définitifs des législatives 2018 par la haute cour. Il se dit victime d’une situation inacceptable.

Je suis victime d’une situation inacceptable.
Le mercredi 3 juillet 2019, la Cour Constitutionnelle a rendu ses décisions en rectification des erreurs matérielles. Je suis concerné par ces arrêts. D’abord, j’ai été élu à Lubumbashi, provisoirement publié par la CENI. J’ai été invalidé par la Cour, et mon regroupement, AAB, avait introduit une requête en rectification de cette erreur. Une chambre spéciale avait été créée à cet effet. J’ai été parmi les gens qui avaient été validés une fois de plus, le 3 juillet parce que j’avais eu gain de cause
,” déclare à la presse Banga Mukose, candidat de la ville de Lubumbashi invalidé mercredi dernier par la cour constitutionnelle après la publication des résultats définitifs des législatives nationales et sénatoriales 2018.

Il s’insurge du fait qu’il a été réhabilité par la cour constitutionnelle mais curieusement son nom a été rayé au stylo bleu dans la liste définitive et remplacé par un autre nom. “Dans la nuit du 4 juillet, poursuit-il, alors que tout le monde attendait la publication de la liste définitive, nous avons été désagréablement surpris de constater que mon nom ne figurait pas sur cette liste. Tout le monde s’est demandé qu’est-ce qui s’est passé parce que c’est quand même grave qu’en moins de 24 heures, qu’il y ait une procédure inconnue pour que mon nom soit rayé sur la liste.
Cette nuit-là, après quelque temps on s’est rendu compte qu’il y a eu de la mafia, une situation déplorable qu’on ne sait pas qualifier. On a rayé mon nom au stylo bleu pour remplacer par le nom de la personne qui a été invalidée…”
, ajoute Banga Mukose.

Pour lui, cette situation risque de ternir davantage l’image de cette haute cour de la RDC aux yeux de l’opinion tant nationale qu’internationale. “Cette situation que nous dénonçons ce jour nous amène vraiment à alerter l’opinion tant nationale qu’internationale, le chef de l’Etat,qu’en attendant la publication de la liste définitive par le journal officiel, nous dénonçons ces irrégularités flagrantes cautionnées par la Haute cour. Nous appelons tout simplement à la correction de cette erreur qui risque de ternir l’image de marque de la plus Haute cour de notre pays “, déclare ce désormais non élu de Lubumbashi.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Un groupe des élus de Kinshasa chez Steve Mbikayi pour faire le point sur l’accident survenu sur la route by pass

Un groupe des députés nationaux élus de Kinshasa composé notamment de Jean-Marie Lukulasi, Eliezer Ntambwe, Didier Kabampele, Ados Ndombasi ont...

Les médias de la RDC font leur retour sur satellite

Depuis le milieu de la journée de mardi 18 février, les chaînes de télévision et stations radios de la République démocratique du...

Les acteurs en énergie renouvelable ont échangé leur expérience sur l’inclusion financière dans un séminaire de GIZ à Goma

Les acteurs dans le secteur de l’énergie renouvelable en RDC sont en séminaire en ville de Goma sur le modèle "pay-as-you-go" , un modèle qui consiste à consommer ce qu’on peut.

Julien Paluku primé par des journalistes du magazine Infrastructures et développement

Le ministre de l'industrie Julien Paluku Kahongya a vu ses efforts au ministère de l'industrie être récompensés ce lundi 17 février par...

Accident de circulation à Kinshasa : Félix Tshisekedi diligente une enquête pour clarifier les causes de l’accident

Après l'accident intervenu dimanche 16 février au rond point Ngaba, Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du...

notre sélection

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...

Volte-face de l’ACAJ sur Yuma: Félix Kabange appelle la justice à “clôturer ce dossier qui a toujours sonné creux”

Après plusieurs semaines d'attaques soigneusement orchestrées contre Albert Yuma, Président du conseil d'Administration (PCA) de la Gecamines, certains de ses collaborateurs et...

Kalev Mutond: “pourquoi voudrais-je déstabiliser des institutions que j’ai moi-même contribué à mettre en place”

Intervenant sur Jeune Afrique, l'ancien numéro un de l'ANR a démenti balaie d'une mains les accusations qui veut qu'il soit en contact...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join