Après avoir rendu public le verdict par la CPI ce lundi 8 juillet accusant Bosco Ntaganda de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, les deux associations des droits de l’homme saluent cette décision.

Pour l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice, cette décision soulage les souffrances et douleurs des victimes.
“C’est une décision qui soulage les souffrances et douleurs des victimes et contribue à la lutte contre l’impunité en Rdc”, souligne l’ACAJ.

Et pour sa part, l’Association africaine de Défense des droits de l’Homme déclare que cette condamnation est une bonne nouvelle. Et ils attendent également les enquêtes sur les massacres de Kasaï.

Rappelons que Bosco Ntaganda, ancien chef d’Etat-major adjoint des Forces patriotiques pour la libération du Congo est reconnu coupable de crimes de guerre(meurtre et tentative de meurtre, le fait de diriger intentionnellement des attaques contre la population civile, esclavage sexuel, viol, enrôlement et conscription d’enfants de moins de 15 ans) et de crimes contre l’humanité(meurtre et tentative de meurtre, viol, esclavage sexuel, persécution, transfert forcé de population et déportation).

L’Accusation et défense ont 30 jours pour faire appel. Pour déterminer sa peine, la Chambre va recevoir les observations des parties et des participants afin d’organiser une audience séparée pour récueillir les preuves et traiter des questions liées à la peine.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *