Dans un entretien téléphonique avec POLITICO.CD, le directeur de cabinet du gouverneur de la province du Lualaba a indiqué que son gouvernement a été saisi par les investisseurs miniers du Lualaba pour procéder à l’évacuation des creseurs artisanaux, auteurs de plusieurs incursions dans les concessions industrielles.

“La province de Lualaba est en train de réaliser un projet de construction d’un centre de négoce qui va regrouper une cinquantaine de comptoirs et où les activités de vente ou d’achat de minerais seront faites dans la légalité à la place des activités clandestines qui se déroulent autour de concessions industrielles” a déclaré Joseph Yav Katshung.

Lorsque les creseurs s’établissent autour des concessions minières privées et mènent des incursions violentes dans les concessions industrielles, ceci devient un crime économique, qui doit être réprimé par la police, qui fait appel à l’armée si elle est débordée” explique le directeur de cabinet de Richard Muyej, justifiant l’appel à la police et l’armée.

Pour illustration, Joseph Yav Katshung indique que la présence de l’armée et de la police dans le site de Tenke Fungurume a eu un effet dissuasif. “Toute la cité qui s’était créée autour de cette concession industrielle ont quitté le lieu, mais il faut noter que l’opération s’est déroulée sans que la police ou l’armée n’aient pas recours à la force” fait-il remarquer.

Pour l’instant le gouvernement de la province du Lualaba s’interroge sur les activités à mener afin que ces creseurs qui ont quitté les sites autour des concessions minières privées intègrent l’exploitation dans les zones d’exploitation artisanales agréées et l’agriculture pour ceux qui choisiront ce domaine” explique ce professeur.

“Dans la province du Lualaba on estime qu’environ 170 milles creseurs artisanaux exercent les activités minières dans les zones d’exploitation artisanale et d’autres clandestinement dans les concessions industrielles” détaille Katshung, s’appuyant sur les chiffres du gouvernorat.

L’opération d’évacuation vise les creseurs qui sont autour des concessions minières privées et qui y mènent des incursions car la province du Lualaba a également pour mission de protéger les investisseurs et peut recourir à la police pour empêcher ces incursions récurrentes” conclut Joseph Yav Katshung.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *