Selon un communiqué du commissariat provincial de la police nationale congolaise, une enquête est ouverte contre Monsieur Gabriel Mokia soupçonné dans les actes de violence corporelle contre les individus accusés par lui .


Dans une vidéo circulant sur la toile, on aperçoit Gabriel Mokia et un homme habillé en tenue bleue comme celle de la police frappant deux personnes dans l’enceinte de la parcelle que vient de lui rendre la justice.

La police réfute la présence d’un de leurs agents dans cette vidéo.

Dans le communiqué de la police, l’on note ceci: dans les « images circulant depuis ces dernières heures dans les réseaux sociaux…,  [aucun n’est] policier. Il s’agit plutôt de monsieur Azarias Mbo Idjumu et Azarias Wawa Mokili, de la société New clean tenue par une personne en conflit avec Gabriel Mokia à propos de la parcelle où les faits se sont produits ». 

Ces personnes, brutalisées par Gabriel Mokia ont été conduites « personnellement à la police » par lui, il « a porté plainte contre eux », indique la police qui déclare qu’elle n’était « pas informée, au moment du dépôt de la plainte, des actes répréhensibles posés par Monsieur Mokia contre les deux accusés », peut on lire dans le le communiqué de la police.

Cependant l’intéressé lui-même s’est défendu sur son compte Facebook en déclarant ses hommes comme envoyés par la Rawbank pour faire des travaux de réfection dans la parcelle qu’il vient de récupérer.

Dossier à suivre

Thierry Mfundu