Pendant que le dialogue sur la sécurité et la paix se tient à Uvira pour trouver des solutions idoines aux conflits communautaires dans les territoires de Fizi, Uvira et d’Itombwe à Mwenga, la situation sécuritaire reste fragile et inquiète plus d’un observateur.

Le mercredi 26 juin dans cette partie de la province du Sud-Kivu, les affontements entre la force loyaliste et les miliciens Kibukila, qui ont tenté d’attaquer les positions de FARDC.

Un mort et plusieurs blessés côté maï-maï, c’est le bilan des attaques simultanées menées par les miliciens Kibukila contre les positions de FARDC dans les villages de Kabingo à 20km de Minembwe.

Le Capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole du secteur opérationnel Sokola II, dans la partie Sud de la province a indiqué que le bilan de ces affrontements ont fait un mort et plusieurs blessés côté maï-maï, ainsi que plusieurs personnes déplacées.

Il ajoute que ses affrontements ont débuté depuis 8h du mercredi 26 juin jusqu’à 17h. Pour lui, les mai-mai ont été dispersés par les miliciens loyalistes tard dans la soirée.

A leur fuite, ces miliciens mai-mai Kibukila ont incendié les maisons de paisibles citoyens et plusieurs civiles étaient obligés de trouver refuge dans la partie à Minembwe.centre.

Notons par ailleurs que, ce dialogue est à son troisième jour et est organisé par le consortium « Pamoja kwa ajili ya Amani », sous le leadership de l’ONG Alert International afin de trouver les voies et moyens pour mettre fins aux conflits intercommunautaires et mettre en place des stratégies pour la cohabitation pacifique de toutes ses communautés.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *